12 ans d’existence : Le FAISE sort ses chiffres de succès (vidéo)

*DOUZE ANS AU SERVICE DES SÉNÉGALAIS DE L’EXTÉRIEUR*

Le Fonds d’Appui à l’Investissement des Sénégalais de l’Extérieur (FAISE) a 12 ans d’existence. Créé en 2008, il fait un grand bond en avant. De 300 millions, son budget passe désormais à près de trois milliards FCFA. Cela grâce à la volonté du chef de l’Etat Macky Sall dont la vision pour la diaspora sénégalaise est sans équivoque. C’est sans doute pourquoi, il a porté son choix sur une femme du sérail, actrice du développement pour être l’administrateur de ce fonds. En guise d’anniversaire, Sokhna Nata Samb Mbacké sort les chiffres du succès du Faise.

Porté sur les fonts baptismaux en 2008 pour « promouvoir les investissements productifs des Sénégalais de l’Extérieur» un 12 juin, le Faise affiche une fière allure au bout de ses douze années d’existence. Dans une petite note, son administrateur fait une esquisse de bilan globalement satisfaisant. Femme de développement ayant étudié et vécu plus de deux décennies au pays de l’Oncle Sam, entre New York et Minnesota, Madame Mbacké a su donner corps à ce fonds dédié au Sénégalais de la diaspora, mais aussi à nos compatriote rentrés au bercail.

En effet, le FAISE accorde des financements allant de 5 à 15 millions de francs aux candidats remplissant les critères d’éligibilité pour leur permettre de réaliser leur projet de développement. Sous son nouvel administrateur, aiguillonné par son mentor Macky Sall, le Faise s’est très vite inscrit dans une dynamique active avec notamment une sélection rigoureuse des bénéficiaires à travers le Fonds des Sénégalais de l’Extérieur (FSE) et le Financement des Femmes de la Diaspora (FFD). Dans le cadre du FSE, entre 2013 et 2016, le FAISE a financé 543 projets de Sénégalais de l’Extérieur au sein du territoire national pour une enveloppe globale de 4 milliards de FCFA ; soit une moyenne de 77 projets par an.

A l’heure actuelle, plus de 300 projets ont déjà éte sélectionnés pour être fiancés en 2020. Dans le cadre du FFD, le FAISE a déjà financé 4200 femmes pour des projets de groupements dans les pays d’accueil pour un montant de près de 4 milliards en fonds revolving. Il reste des financements prévus pour la Guinée Equatoriale, la Zambie. Le Koweit et le Liban . Toujours pour matérialiser la vision du Président Macky Sall qui accorde une grande importance à l’épanouissement des Sénégalais de l’Extéreur, le FAISE entend relever de nouveaux challenges.

D’après l’Administrateur, Sokhna Nata Samb Mbacké, il y a un projet de modification des règles de fonctionnement pour plus de conformité avec le cadre réglementaire, ce qui lui donnera plus de marge de manœuvre pour relever d’autres défis pour les Sénégalais de l’extérieur, mais aussi pour ceux qui ont décidé de rentrer au bercail.

Jadis ventre mou de tous les fonds revolving, le Faise s’évertue à « faire du processus de recouvrement le pilier du financement des projets futurs, à mieux maitriser les campagnes de financement notamment dans le volet suivi de proximité en vue d’améliorer nettement le taux de recouvrement, à sécuriser davantage les financements du FAISE, à optimiser ainsi la trésorerie du Fonds et à renforcer le partenariat à travers une convention de partenariat tripartite entre le FAISE et l’institution financière partenaire et un cabinet chargé exclusivement du suivi des projets et remboursement».

D’après Nata Samb Mbacké, le FAISE se voit ainsi dans « l’obligation de trouver des stratégies de collaboration et d’appui financier additionnel afin de relever le budget alloué par l’Etat du Sénégal pour mieux répondre aux nombreuses demandes de financement formulées par les Sénégalais de l’Extérieur ».

Douze années d’existence, le FAISE a fait un bond. Il exerce une attractivité certaine et devrait sans doute être renforcé par le chef de l’Etat qui accorde une place de choix aux braves compatriotes vivant à l’étranger.

Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Cliquer juste pour partager ...