Cérémonie de Signature de conventions de financement entre l’Union européenne et le Sénégal

logo_article_site_web

M. Neven Mimica, commissaire au Développement et à la coopération Internationale et M. Amadou Ba, Ministre de l’Economie et des finances ont procédé ce jour à la signature de 4 nouveaux projets pour un montant total de plus de 59 milliards FCFA sous forme de dons.

Il s’agit plus précisément :

  • Le premier projet, d’un montant de plus de 26 milliards FCFA mis en œuvre par les coopérations française et luxembourgeoise, vise à  renforcer la compétitivité des entreprises locales, améliorer les compétences de la main d’œuvre, et créer des emplois dans des zones à  fort potentiel migratoire. Le projet fournira un appui à 250 entreprises,  et permettra à 12 000 jeunes de bénéficier d’une formation professionnelle. Il formera également 1 200 jeunes dans le domaine de l’artisanat.
  • Le deuxième projet, d’un montant de plus de 13 milliards FCFA mis en œuvre par les coopérations espagnole et italienne, a pour objectif d’appuyer l’emploi rural au Sénégal à travers la mise en  place des fermes modernes dans les zones connaissant un fort taux d’émigration. Ces « fermes Natangués » sont un projet phare de la coopération entre le Sénégal et l’Union européenne. Le projet créera 5 500 nouveaux emplois à temps plein ainsi que 13 750 emplois indirects. En outre, le développement de pistes rurales et la facilitation de l’accès aux marchés permettront à plus de 50 000 personnes de bénéficier du projet.

Ces deux projets font partie d’un ensemble de cinq projets, d’un montant de plus de 48 milliards FCFA, approuvés pour le Sénégal par l’UE dans le cadre du fonds fiduciaire de l’UE en faveur de la stabilité et de la lutte contre les causes profondes de la migration irrégulière et du phénomène des personnes déplacées en Afrique. D’autres projets, visant au renforcement de la résilience, de la sécurité alimentaire et nutritionnelle de populations vulnérables seront mis en œuvre prochainement.

  • Un financement de plus de 6 milliards FCFA d’appui à l’Etat de droit. Le projet vise à améliorer l’accès à la justice tant à Dakar que dans les régions par la construction de tribunaux et de maisons de justice. Il appuiera aussi le Sénégal dans sa lutte contre la corruption et le blanchiment d’argent.
  • Un transfert de plus de 13 milliards FCFA à la Facilité d’investissement pour l’Afrique auxquels s’ajoutent plus de 17 milliards FCFA sous forme de prêts et de dons de l’Agence française de développement. Ce projet vise à améliorer la compétitivité de filières agricoles et la sécurité alimentaire dans le Tiers-Sud du Sénégal. 

L’UE a dépassé les promesses faites pendant le groupe consultatif à Paris en 2014, fournissant de l’ordre de plus de 55 milliards FCFA par an sous forme de dons depuis 2014.

Fama NDAO – wabitimrew.net

Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Cliquer juste pour partager ...