New York abrite une exposition posthume consacrée à Mor Faye, un des précurseurs de l’Ecole de Dakar

La galerie Skoto, située en plein cœur de Chelsea, le quartier des arts de New York, abrite depuis le 26 janvier – et jusqu’au 11 mars – une présentation de l’œuvre de l’artiste peintre sénégalais Mor Faye (1947-1984), indique un communiqué transmis jeudi à l’Agence de Presse sénégalaise. « C’est sans doute un événement historique, car c’est bien la première fois qu’une exposition posthume d’un peintre Sénégalais a lieu sur le territoire américain », relève la même source, précisant que l’organisation de l’exposition est coordonnée par l’avocat et collectionneur Bara Diokhané et la galerie Skoto. 

Le texte ajoute que cette initiative sera accompagnée d’un catalogue comprenant des essais des professeurs Souleymane Bachir Diagne, Samba Diop, Judith Rottenburg, entre autres. « Alors que le débat sur l’existence d’un art contemporain d’Afrique n’est plus de mise car rendu désuet par la présence de plus en plus prépondérante de l’Afrique et sa diaspora dans le discours et la pratique de l’Art actuel, il est opportun de ramener au-devant de la scène l’œuvre du précurseur Mor Faye », indiquent les organisateurs.Ils rappellent que, « déjà en 1966, á l’âge de 19 ans, (Mor Faye) faisait partie des 10 artistes qui avaient représenté le Sénégal au Premier Festival Mondial des Arts Nègres ».

Par ailleurs, « neuf années après sa mort, Mor Faye représentait le Sénégal á la 45e édition de la Biennale de Venise en 1993 ».La note souligne les « heureuses coïncidences » que constituent la décision du président sénégalais Macky Sall de déclarer 2017 « année de la Culture » et la célébration des vingt-cinq ans d’existence de la galerie Skoto.

Né à Dakar le 26 mars 1947, Mor Faye est décédé le 6 novembre 1984. Il fait partie de la première génération d’artistes ayant contribué au mouvement né au début des années 1960 et connu sous le nom d’ »Ecole de Dakar », dirigée par le peintre Iba Ndiaye, décédé en 2008. Faye est l’auteur de plus de 800 tableaux.

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInCliquer juste pour partager ...