Le Président Macky SALL à la première journée du Sommet mondial de la Gouvernance à Dubaï ET présente le PSE

Le Président Macky SALL a pris part à la première journée du Sommet mondial de la Gouvernance à Dubaï ce dimanche.

Le chef de l’Etat Macky Sall a présenté, dimanche à Dubaï, le Plan Sénégal émergent (PSE) et mis en avant les véritables changements en cours en Afrique avec la politique des infrastructures.
« Nous avons lancé une nouvelle stratégie d’émergence, le Plan Sénégal émergent (PSE) qui repose sur trois piliers, la transformation structurelles de l’économie, à travers les infrastructures, l’agriculture qui produit mieux et plus, le développement du secteur de l’énergie. Bref, une économie plus robuste et résiliente », a dit Macky Sall.
Il intervenait, aux côtés du PDG de Dubaï Port World, dans un panel sur le commerce intelligent et les partenariats à l’occasion du 5e Sommet mondial des gouvernements qui s’est ouvert ce dimanche à Dubaï en présence de nombreux dirigeants sur les questions relatives aux méthodes innovantes de gouvernance et aux partenariats publics privés.
Le président sénégalais prend part au Sommet sur invitation de Son Altesse Sheikh Mohammad Bin Rashid Al Maktoum, Vice-Président, Premier ministre des Emirats arabes unis et Émir de Dubaï. Il est accompagné, entre autres, du ministre de l’Economie et des Finances et du Plan, Amadou Ba, du ministre de l’Industrie, Aly Ngouille Ndiaye, du directeur général de l’APIX, Mountaga Sy.
Le chef de l’Etat a aussi évoqué la croissance inclusive qui « préserve l’emploi, développe le capital humain ». « L’avenir du monde, c’est la connaissance, les métiers nouveaux, la digitalisation. Il faut donc préparer les Africains dans cette économie moderne », a-t-il soutenu.
Parlant des piliers du PSE toujours, le président de la République a rappelé l’Etat de droit, la bonne gouvernance, la paix et la sécurité.
Dans son intervention, le chef de l’Etat a mis en exergue les changements en cours en Afrique avec la politique des infrastructures.
« L’Afrique a véritablement changé. Dans tous nos pays, nous essayons de faire la promotion des infrastructures. Nous savons que sans infrastructures, il n’y a pas de développement, un commerce intra-africain, une croissance durable », a-t-il dit.
« Nous avons un certain nombre de pays côtiers le long du continent et beaucoup de pays enclavés qui ont besoin de connexion à partir de ports côtiers vers ces pays et ces marchés. Alors, il faut développer ces infrastructures qui coûtent chères, le chemin de fer, les routes », a-t-il ajouté.
Pour le financement de ces infrastructures, le chef de l’Etat a souligné l’importance du partenariat public-privé.
« C’est le partenariat qui paie. C’est à la fois l’investissement public du gouvernement et l’investissement privé dans ce chemin de partenariat public-privé. Et avec un tel partenariat, l’Afrique peut développer l’investissement direct étranger », a dit Macky Sall.
Aps

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInCliquer juste pour partager ...