La Journée mondiale de Qods : Perspective Iranienne (Dr. Mohammad Reza Dehshiri, Ambassadeur d’Iran à Dakar)

La « Journée mondiale de Qods » représente un événement mondial qui se tient chaque année sur l’initiative de l’imam Khomeiny (as) pour exprimer le soutien au peuple palestinien.

La Journée mondiale de Qods : Perspective Iranienne (Dr. Mohammad Reza Dehshiri, Ambassadeur de la République Islamique d’Iran à Dakar)

La philosophie de cette journée est d’essayer de revivifier la cause palestinienne au sein du monde islamique et d’attirer l’attention du monde sur les crimes et la violation des droits fondamentaux commise par le régime sioniste contre le peuple Palestinien. Cette année, la Journée  mondiale de Qods dispose de certaines particularités dues à une série d’événements et de réalités internationales relevant de la question palestinienne, qui sont importants de tenir en considération et d’y prêter attention.

À vrai dire, trois facteurs ont fait de la Palestine la question la plus importante du monde islamique: premièrement, la nature de la terre de Palestine, et sa place sacrée au sein de la communauté Musulmane; deuxièmement, la nature de l’ennemi sioniste et ses prétentions historiques et ses visées expansionnistes pour s’emparer de plus en plus de la terre de Palestine et des lieux saints de l’islam; Troisièmement, la nature de la coalition entre le régime sioniste et les américains, qui cherchent à diviser l’Oummah islamique et à l’affaiblir, de telle sorte que les pays islamiques deviennent dépendants des grandes puissances.

Ce n’est un secret pour personne que la question de Palestine n’appartient pas seulement aux Palestiniens eux-mêmes, mais qu’elle va au-delà de la terre de Palestine. Parce que le régime sioniste a été créé en terre de Palestine pour être la ligne de front de la mise en œuvre des programmes des puissances extrarégionales dans la région.

A. Les raisons d’importance accrue de la Journée mondiale de Qods 2020

La Journée mondiale de Qods 2020 dispose d’une importance particulière à plusieurs égards :

1. Tout d’abord, cette année est le 40e anniversaire de la nomination de la Journée mondiale de Qods par l’imam Khomeiny. En 1980, l’imam Khomeiny a officiellement désigné le dernier vendredi du mois sacré du Ramadan comme Jour de Qods pour soutenir la cause palestinienne, et a appelé les musulmans du monde entier à s’unir pour écourter la main du régime sioniste et de ses alliés. L’Imam Khomeiny a considéré le Jour de Qods non seulement le jour de la Palestine, mais aussi le jour de l’Islam et de la renaissance de l’Islam, et a accordé une attention particulière à la question de l’unité de l’Oummah islamique.

La journée d’Al-Qods est toujours l’axe le plus important pour l’unité des musulmans. Chaque année, à l’approche de la Journée de Quds, la demande commune des musulmans du monde entier pour la libération de Quds et son retour au peuple opprimé de Palestine résonne. Parce que nous voyons que les sionistes ont toujours mené une politique d’expansionnisme et d’occupation, et ils n’ont épargné aucun effort pour changer l’identité de la terre de Palestine et déplacer des millions de Palestiniens musulmans de leurs foyers. Les sionistes  non seulement n’ont pas adhéré aux principes humains mais aussi à aucune des résolutions de l’ONU. Il est du devoir des musulmans et des peuples libres du monde de soutenir les frères et sœurs palestiniens face à l’oppression et à l’occupation ouvertes. Il est de notre devoir humain et religieux de soutenir le peuple palestinien avec nos plumes, nos paroles et nos pensées.

2. Deuxièmement, la commémoration de la Journée de Qods de cette année est un message fort au plan de Donald Trump appelé l’accord du siècle (Century Deal). Ce plan est la dernière pièce du puzzle des usurpateurs pour stabiliser sa position sur la terre de Palestine. L’opinion publique du monde entier observe depuis des années que les Israéliens et les Américains n’ont même pas adhéré à la solution de deux États et, en encourageant le racisme et la suprématie du judaïsme, ils ont adopté La loi de l’État – nation juif au Knesset et construit des colonies dans La Palestine occupée ayant continué à donner un visage officiel à leurs sentiments racistes et anti-palestiniens dans le but d’effacer officiellement la Palestine de la carte du monde.

La République islamique d’Iran estime que l’occupation de la Palestine est une douleur courante pour l’Oummah islamique et le problème le plus important dans le monde Musulman. Par conséquent, il considère que la meilleure solution pour le traitement de base de la question palestinienne est de tenir un référendum public avec la présence du peuple palestinien, quelle que soit sa religion, afin de déterminer le destin du peuple de ce pays. Nous pensons que la question palestinienne ne peut être espérée tant que cette solution ne sera pas mise en œuvre.

3. Troisièmement, la Journée de Qods cette année coïncide avec l’épidémie de Covid – 19, donc une grande partie de l’opposition à l’agression sioniste et des discours contre le deal de siècle s’est propagée au cyberespace et medias virtuels. Dans le même temps, nous constatons que la situation en Palestine, en particulier à Gaza, s’est aggravée au milieu de la crise de Covid – 19. Les responsables sionistes sont totalement discriminatoires dans le traitement des patients palestiniens atteints de Covid – 19, donnant la priorité aux Juifs. Peu de kits sont disponibles pour les Palestiniens. Ils se sont même opposés à la construction d’une clinique de Covid – 19 dans la vallée du Jourdain. En fait, les Israéliens cherchent à institutionnaliser leur occupation sous couvert de quarantaine forcée. La bande de Gaza vit dans la pauvreté et la malnutrition en raison du long siège et ne dispose pas des infrastructures nécessaires pour lutter contre la crise du Covid – 19. Par conséquent, les conséquences de la tragédie peuvent attendre le peuple opprimé et assiéger cette région.

B. Les sphères d’affaiblissement de la « cause palestinienne »

Actuellement, Les forces d’affaiblissement de la « cause palestinienne » se manifestent sur trois sphères:

1- L’unilatéralisme américain et l’accord du siècle

L’administration de Trump et son unilatéralisme représentent un tournant dans la question du Palestine, que je peux qualifier comme principale menace pour l’avenir des territoires palestiniens. Une série de décisions telles que la reconnaissance du QODS comme la capitale du régime israélien et le déplacement de son ambassade à Jérusalem; le rejet de la solution de deux-Etats; la rupture du budget de l’Agence palestinienne pour les réfugiés (UNRWA); la Fermeture du bureau de l’Organisation de libération de la Palestine à Washington; la reconnaissance de l’annexion du Golan occupé et, surtout, le soi-disant « l’accord du siècle », constituent des menaces fondamentales pour l’avenir des Palestiniens. L’accord de Siècle (sans la participation de la partie palestinienne) représente la violation flagrante des droits internationaux et le dernier recours pour détruire davantage les droits fondamentaux des palestiniens.

2. La Pandémie de Corona virus et ses conséquences

La pandémie de Covid – 19 menace l’avenir de la Palestine. Son premier impact est sur la situation économique et sociale des communautés palestiniennes, en particulier dans la bande de Gaza, ce qui va accroitre la possibilité des émeutes dues à l’insécurité. Le deuxième impact est l’affaiblissement des organisations internationales pour gérer la question palestinienne à l’ombre de la maladie de Coronavirus; en fait, les budgets et l’attention de ces organisations se concentrent désormais davantage sur le Coronavirus et son contrôle, ce qui a fourni une bonne occasion pour le régime israélien de détourner l’attention de l’opinion publique internationale des crimes et des activités inhumaines des sionistes, y compris l’installation de quartiers Juives sur la terre de Palestine.

3- La vague du populisme mondial et ses services au régime israélien

Ces dernières années, une vague de gouvernements et de partis d’extrême droite est arrivée au pouvoir dans le monde. Cela coïncide avec le gouvernement d’extrême droite du régime israélien, qui a mis à l’écart les droits des Palestiniens. La montée des partis populistes et d’extrême droite dans divers pays a conduit à la poursuite de politiques destructrices des Israéliens.

Conclusion :

Constatant les réalités de la question Palestinienne, le monde Musulman doit démontrer sa solidarité contre l’occupation, l’expansionnisme et le racisme des sionistes et ne pas oublier que la principale priorité du monde islamique est le Qods, et que les slogans panarabes de certains dirigeants du Moyen-Orient ne nous détournent de la cause palestinienne.

Afin de résoudre la crise palestinienne, la République islamique d’Iran a présenté un plan démocratique et équitable sur la base des principes démocratiques et du droit fondamental international pour la tenue d’un référendum national en Palestine. Selon la République islamique d’Iran, le retour des réfugiés palestiniens dans leur pays d’origine et la tenue d’un référendum au sein des habitants de cette terre pour déterminer le sort et le type de système politique en question est le moyen le plus efficace pour résoudre ce conflit. Selon ce plan, les musulmans, les juifs et les chrétiens d’origine palestinienne pourront choisir le type de système juridique et politique qui les régit et jouir de leurs droits d’auto-détermination.

En ce mois sacré, nous prions tous ensemble pour la libération de Quds et le retour du peuple palestinien dans sa patrie et la consolidation de l’unité de l’Oummah islamique pour dénoncer les actes de barbarie du régime Israélien.

Vive l’unité de l’Ummah islamique

Vive la Palestine et le Quds

Vive la République islamique d’Iran

Vive la République du Sénégal

Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Cliquer juste pour partager ...