Le Sénégal doit rester un état de droit …Par Cheikh Mokhtar Hakim Diop, Président M3D

Le Sénégal doit rester un état de droit . Pour ne pas fragiliser nos institutions , et respecter la séparation des pouvoirs, nous devons suivre le droit et rien que le droit .

L’article 50 de la constitution de 2016 repris par l’article 51 du règlement intérieur de l’Assemblée nationale dispose : « aucun député ne peut, pendant la durée des sessions, être poursuivi ou arrêté, en matière criminelle ou correctionnelle, qu’avec l’autorisation de l’assemblée nationale , sauf le cas de flagrant délit .

Aucun député ne peut, hors session, être arrêté qu’avec l’autorisation du bureau de l’Assemblée nationale, sauf le cas de flagrant délit, de poursuites autorisées ou de condamnation définitive « Dans ce cas d’espèce nous demandons au maître des poursuites , le procureur de scrupuleusement respecter la procédure et si culpabilité il y’a dans une justice rendue au nom du peuple , celui ci payera.

Mais pas une justice à deux vitesses . Le Mouvement M3D ( Dévouement, Droiture , Dignité ) s’inscrit en faux avec cette tournure des événements et trouve que les enjeux sont ailleurs. Nous lançons ainsi un appel au calme et à la sérénité car le véritable du moment c’est le Covid 19 et l’insécurité à nos frontières. Président Cheikh Mokhtar Hakim Diop M3D.

Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Cliquer juste pour partager ...