49e Edition de visions du réel : Prés de 174 films issus de 53 pays sont au programme du 13 au 21 avril à Nyon en Suisse

Visions du Réel, Festival international de cinéma Nyon, dévoile sa programmation : parmi les 174 films en provenance de 53 pays, ce sont de nouveaux territoires que le Festival donnera à découvrir du 13 au 21 avril prochain. Une 49e édition sous le signe de l’exclusivité, avec 78 premières mondiales, 23 premières internationales, 2 européennes et 42 premières suisses. « Le succès de Visions du Réel est en progression constante, avec +96% de fréquentation en six ans, et l’édition à venir s’annonce riche en découvertes et débats d’actualité, consolidant à la fois la force internationale et l’ancrage local du Festival », se réjouit Claude Ruey, Président de Visions du Réel.

La nouvelle Directrice artistique Emilie Bujès propose des sections remodelées, permettant notamment d’ouvrir la programmation davantage à l’expérimentation de nouveaux langages, et souligne le rapport étroit entre fiction et documentaire, que ce soit dans le programme ou avec des cinéastes invités d’honneur aux approches cinématographiques singulières. Le cinéma suisse est bien représenté dans la Compétition Nationale et au fil des autres sections, avec 27 productions ou coproductions suisses. Madame la Conseillère fédérale Simonetta Sommaruga lancera les festivités lors de la Cérémonie d’ouverture officielle le vendredi 13 avril à 19h30 au Théâtre de Marens, à Nyon.

Les nouveaux territoires géographiques, temporels et artistiques

La programmation 2018 fait la part belle à l’exploration de nouveaux territoires. Géographiques d’abord, grâce aux 174 films provenant 53 pays et permettant d’appréhender des lieux et espaces singuliers. Le film présenté lors de la Cérémonie d’ouverture le vendredi 13 avril à 19h30, Of Fathers and Sons, est une immersion inédite et courageuse dans le quotidien familial de l’un des fondateurs d’une branche d’Al-Qaïda en Syrie décidé à imposer la charia à ses semblables. La Serbie est le pays à l’honneur du Focus, et le reste de la programmation compte une présence plus marquée cette année de productions américaines, britanniques ou en provenance de l’est de l’Europe, l’Ukraine notamment. « Nous constatons que la tendance à la coproduction internationale se renforce », souligne Emilie Bujès, « ce qui souvent engendre des collaborations fertiles et parfois inattendues. ». Rencontres et collaborations internationales que le Festival met un point d’honneur à stimuler depuis seize années avec le pan Industry, qui offre aux professionnels du cinéma du monde entier une plateforme de rencontre, un marché du film et de nombreuses activités de pitching et networking. Près de 1200 professionnels sont attendus, dont 139 cinéastes invités à Nyon pour présenter leur film au public.

Nouveaux territoires temporels, avec un regard affûté sur le monde d’aujourd’hui, via des films et des débats qui se font l’écho d’une actualité brûlante, notamment le débat du 20 avril à 17 heures (entrée libre) intitulé Après no Billag: Gilles Marchand et la SRG SSR en dialogue avec la branche audiovisuelle, avec l’intervention du Directeur général de la SRG SSR.

Nouveaux territoires artistiques enfin, mis en lumière dans les nouvelles sections du Festival, qui s’intéressent aux formes actuelles et inédites du cinéma du réel : Burning Lights (section compétitive) explore de nouveaux vocabulaires et formes d’écriture, Latitudes (section non compétitive) propose un espace de liberté de programmation, un panorama de productions actuelles. « Nous avons donné une attention particulière aux formats hybrides, à l’expérimentation, aux films entrelaçant réel et fiction, et avons également décidé de créer un peu de flexibilité dans le programme grâce à la section Latitudes », ajoute Emilie Bujès.

Section Grand Angle : 10 films qui séduiront le public et marqueront l’année à venir

Grand Angle propose des films forts qui seront diffusés au fil du Festival, du 13 au 21 avril 2018. Le film de Pré-ouverture (12 avril), Anote’s Ark, fait partie de cette sélection qui concourt pour le Prix du Public. Silvana suit une artiste hip hop suédoise dont la musique est portée par un discours féministe engagé.When Arabs Danced interroge avec espoir les nombreuses facettes de la culture arabe, tout particulièrement la place de la danse. Dans le registre sportif,Time Trial raconte la dernière course et le déclin du champion britannique du Tour de France David Miller, alors que Over the Limit suit la dure préparation aux Jeux olympiques d’une jeune athlète russe. Regards sensibles et totalement inédits dans des milieux très fermés : Of Fathers And Sons filme sans complaisance le quotidien de pères et fils syriens décidés à imposer la charia à leurs semblables, Golden Dawn Girls scrute de l’intérieur le rôle des femmes dans un parti d’extrême droite grec. To Be Continued et Happy Winter observent avec beaucoup d’humanisme la société lettonne pour le premier, et italienne pour le second. Lauréat du Prix du Public en 2015 (My Love Don’t Cross That River), le réalisateur de Old Marine Boy continue d’explorer la Corée contemporaine et nous invite chez une famille au destin extraordinaire.

Projections hors sélection et invités d’honneur

Hors sélection, quelques projections spéciales seront présentées, telles que Gotthard – One Life, One Soul sur le groupe suisse éponyme, Ryuichi Sakamoto: Coda, qui dresse le portrait du très célèbre compositeur, notamment de musique de films, ou encore InsideRisk – Shadows of Medellin, film-expérience sur le thème d’un enlèvement en Colombie qui invite le public, en dialogue avec le réalisateur, à choisir et discuter de la suite des événements en direct durant le film. Enfin: Hors-Cadre, une série de films en réalité virtuelle produite par la RTS à voir tout au long du Festival.

Les trois invités d’honneur, présents au Festival pour donner une Masterclass en parallèle de rétrospectives qui leur sont dédiées, offrent eux aussi à voir de nouveaux territoires avec des formes cinématographiques originales :Claire Simon (France) est la Maître du Réel cette année, Robert Greene (États-Unis) et Philip Scheffner(Allemagne) sont les invités des Ateliers.

 wabitimrew.net

Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Cliquer juste pour partager ...