Mankeur Ndiaye : « Les partenaires saluent l’adhésion des Sénégalais au projet de révision constitutionnelle’’

mankeur-ndiaye3Le Sénégal continue de recevoir de ses partenaires des félicitations pour « l’adhésion des Sénégalais au projet de révision constitutionnelle’’ soumis à référendum, dimanche dernier, une consultation dont les conditions de déroulement ont été saluées par la communauté internationale dans son entièreté, a assuré, vendredi, à Dakar, le chef de la diplomatie sénégalaise.
 
« La communauté internationale, dans son entièreté, a salué le référendum et nous continuons de recevoir des lettres de facilitation de tous les chefs d’Etat et de gouvernement partenaires, pour l’adhésion des Sénégalais au projet révision constitutionnelle », a soutenu Mankeur Ndiaye.
 
« Il faut se féliciter de la bonne organisation du référendum, car ce n’était pas facile d’acheminer les documents dans les 40 pays où se sont déroulés le vote », a ajouté le ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur, dans un entretien avec l’APS.
 
Selon Mankeur Ndiaye, le président français François Hollande, par exemple, a félicité son homologue sénégalais, le 22 mars dernier, pour les conditions de déroulement de ce référendum et l’attachement de ses compatriotes pour le modèle démocratique incarné par le Sénégal dans la sous-région ouest-africaine.
 
La directrice générale du Fonds monétaire internationale (FMI), Christine Lagarde, avait adressé une lettre de félicitation au président Macky Sall, le même jour, pour se réjouir « des bons résultats macroéconomiques » du Sénégal et l’assurer de « l’engament » de cette institution à accompagner les efforts consentis dans ce domaine.
 
Les électeurs sénégalais ont majoritairement voté en faveur des réformes constitutionnelles soumises à référendum, dimanche dernier, le « oui » remportant 62,70% des suffrages exprimés, contre 37,29% pour le ‘’non’’, a annoncé, mercredi, la Commission nationale de recensement des votes (CNVR).
 
Selon cette instance, 1.357.412 millions voix ont été comptabilisés pour le « oui », contre 357.412 voix pour le « non ». 
 
Au total, 2.163.696 votants ont été enregistrés lors de cette consultation, sur 5.504.592 inscrits, soit un taux de participation de 38,26 pour cent, précise la CNRV.
 
Le Conseil constitutionnel est la juridiction habilitée à proclamer les résultats définitifs de cette consultation lors de laquelle 5,5 millions citoyens sénégalais étaient appelés aux urnes pour valider ou rejeter une réforme constitutionnelle proposée par le président Macky Sall.
 
Le ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur invité l’opposition à accepter les résultats de ce référendum, en réaction à la dernière sortie de ses dirigeants disant les rejeter « résolument ».
 
« Le projet de réforme constitutionnelle soumis au référendum a été rejeté par 75,87% des électeurs sénégalais, qui ont choisi de s’abstenir ou de voter +non+. La coalition +Gor Ca Wax Ja+ rejette résolument les résultats du référendum », a déclaré Mamadou Diop Decroix, un des dirigeants de l’opposition, au cours d’une rencontre avec la presse.
 
M. Diop a réitéré les accusations de l’opposition selon lesquelles le pouvoir et ses alliés auraient procédé à des achats de conscience, avant d’interpeller le FMI et la Banque mondiale (BM) qui « devaient avoir le souci de la bonne gouvernance et de l’utilisation précieuse de nos maigres ressources pour se prononcer (…)’’ sur ce point.
 
La BM et le FMI « n’ont rien à voir avec un référendum », fait valoir le ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur, évoquant des déclarations de « mauvais perdants ».
 
« Le référendum est maintenant derrière nous et les projets de loi organique et décrets vont être soumis aux instances habilitées à mettre en œuvre les propositions de réforme acceptées par le peuple », a conclu Mankeur Ndiaye.
 
Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Cliquer juste pour partager ...