A la rencontre de Mountaga Keïta, inventeur de la borne médicale digitale révolutionnaire

Mountaga Keita, diplômé de Harvard et fondateur de Tulip Industries, excelle dans l’innovation. Inventeur d’une borne médicale qui va révolutionner la pratique de la médecine dans notre pays, il séduit dans les salons des technologies et de l’innovation et rafle différents prix à travers le monde

Parti en France à l’âge de 13 ans, Mountaga Keita fait de brillantes études de droit à l’université Paris 5. Après onze années passés en France il décide de rentrer au pays où une autre aventure lui hante, c’est de rejoindre ses sœurs aux USA. Il se voit rejeté huit fois le visa dans un intervalle de 6 mois, c’est sa 9ème tentative qui s’est montrée la bonne.

Aux États unis, il continue ses études en faisant des classes en double avec des cours accélérés, toujours parmi les cinq (5) meilleurs étudiants dans toutes les universités qu’il a fréquenté dont l’université de Harvard. Il obtient avec mention excellent son diplôme en Bachelier of science international business. Ensuite il fut embauché directement comme banquier dans la plus grande banque des USA, Bank of America . Il travailla dans plusieurs autres banques et parfois comme consultant ou même comme formateur des banquiers, jusqu’à devenir directeur de Suntrus Bank à Washington district.
Travaillant de 8h à 17 h, parallèlement il suivait les cours à l’université du Maryland de 19h à 22 h30.

« L’Amérique ne m’a pas fait de cadeau mais moi aussi je lui ai pas concédé une partie de moi » dit-il. Après douze ans aux États-unis, guinéen et citoyen américain, l’amour pour son pays lui pousse à revenir en Guinée en 2013.

Il installe son entreprise Tulip industrie fabricant des « ordinateurs débouts » qui integre différentes fonctionnalités et Adapté à réalités du pays.il est doté aussi des paramètres qui intègrent les langues nationales de la Guinée.

Il faut rappeler que cette borne médicale , à l’origine, était conçue pour aider les mairies à automatiser des services en effectuant un paiement en ligne pour avoir en toute urgence des papiers administratifs, dispose de plusieurs qualités, selon son inventeur. Peu importe la durée des coupures d’électricité, la borne peut fonctionner.

Le fondateur de Tulip Industries assure que la Guinée, au regard du rythme de son explosion démographique, doit nécessairement disposer d’outils lui permettant d’automatiser des services.

«En Guinée, j’ai remarqué que l’un des grands problèmes c’est simplement la gestion de la masse. Nous sommes tous en même temps au même endroit. Systématiser les procédures, c’est de fabriquer ces machines qui permettent d’automatiser les services. Je ne savais rien des bornes, mais je me suis dit si dans d’autres pays, ils utilisent des bornes interactives, alors nous aussi on pourrait le faire. Mais si nous utilisons des bornes importées, ces bornes ne sont pas adaptées à nous. Ces ordinateurs, ces objets technologiques importés sont certes bons, mais ils ne sont très souvent pas adaptés à nous, lorsque l’électricité s’en va», a-t-il expliqué.
C’est donc au regard de ces réalités que Mountaga Kéita a décidé d’inventer une borne médicale adaptée aux réalités.

« J’ai décidé de rechercher et de fabriquer en 3D d’abord. J’ai cherché et trouvé des ingénieurs, des solutions. J’ai fabriqué et mis sur le marché des bornes interactives qui sont adaptables à tout. Le courant peut couper pendant trois jours, la borne fonctionne hyper connectée. Vous avez une imprimante et vous ne changez jamais d’encre, ce sont des imprimantes thermiques de toutes les tailles. Ces outils permettent aujourd’hui d’automatiser les services. Nous avons décidé de fabriquer des bornes qui sont adaptées à la sécurité. Nous avons une borne médicale. Avec cette borne, nous avons décroché le prix des meilleurs inventeurs en 2018 dans la catégorie innovations technologiques. C’est une borne totalement autonome en énergie, avec des capteurs à l’arrière. Quand on y met le doigt, avec la lumière, on obtient tous les battements cardiaques et même le taux d’oxygène dans le sang. La cardiologie à l’état pur. Cette borne a des caméras thermiques, la thermographie qui permet de desceller les cancers de sang qui arrivent chez les femmes et même permettre aux femmes qui ont des problèmes de fécondité à savoir quel est le jour parfait pour procréer. Avec cette borne, on peut vous connecter pour desceller tous les signes et de les transmettre en direct à un autre médecin qui se trouve à Genève, à Paris ou partout ailleurs qui verra en temps réel et qui peut permettre aux médecins guinéens, à des étudiants de voir ce qui se passe en temps réel. Nous pouvons maintenant soigner quelqu’un qui est à N’Zérékoré à partir de Conakry. Un collège de 10 médecins peuvent être en direct et voir tous les signes vitaux, se donner des conseils, écrire une prescription, imprimer l’ordonnance que le pharmacien scanne pour savoir quel médicament vous donner.

Nous avons la bague médicale qui permet de garder le carnet de santé. Nous allons créer tout un écosystème entre le patient, la clinique, les ambulances, les pharmacies qui permet de fluidifier ce service, d’avoir une traçabilité », a t-il détaillé avant de déclarer que cette borne va aussi contribuer à la e-formation des médecins guinéens.

‘’On peut désormais, à l’aide cette borne, par téléconférence, soigner un patient dans notre pays sans l’évacuer’’, soupire Mountaga Keita.

Distinctions :
Avec sa borne médicale,il a remporté des prix lors du 47e Salon international des inventions à Genève.
Un grand prix a été décerné par l’association européenne des inventeurs. Il raflé la médaille d’or du salon de Genève ainsi que la médaille d’or de l’association des inventeurs de France.
Le guinéen Mountaga Keita, pour son innovation, a également remporté une médaille d’or de l’Organisation internationale de la propreté intellectuelle, à Cotonou.

Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Cliquer juste pour partager ...