« Accidents » et assassinats de migrants  Sénégal : défaillances ou non de l’Etat ?

Suite à la mort par accident de  4  ressortissants sénégalais hier en Italie, l’Etat du Sénégal, par le billet de son ministère des affaires étrangères doit demander au procureur d’ouvrir une enquête sur ces faits.

En s’autosaisissant le procureur de la république peut obliger moralement  son homologue italien à ouvrir une information judiciaire si ce n’est pas déjà le cas.

De ce fait le procureur par le billet de la coopération  judiciaire peut permettre aux familles sénégalaises des victimes de suivre l’avancée de l’enquête.

On ne comprend pas pourquoi lorsqu’il s’agit de  ressortissants étrangers  morts sur le territoire sénégalais, leurs juridictions initient des procédures d’enquête pour faire la lumière sur les faits (familles des victimes Françaises du bateau le Diola) alors que ce n’est jamais le cas pour les  migrants sénégalais tués à l’étranger.

 

Boubacar Seye

Président d’horizon sans Frontières

Chercheur en migration internationale

Share on Facebook
Facebook
Share on Google+
Google+
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Cliquer juste pour partager ...