Aéroport international Blaise Diagne, l’espérance d’un Sénégal émergent

Les travaux de construction de l’Aéroport international Blaise Diagne du Sénégal, situé dans la commune de Diass (région de Thiès), ont considérablement changé cette partie de la végétation quasi inhabitée, donnant ainsi l’espérance d’un Sénégal émergent.
 
Ce joyau construit à 47 Km de Dakar, a connu plusieurs reports sur sa date de livraison. Cette fois-ci, les techniciens rassurent sur le respect des délais de livraison fixé en décembre 2017.
 
« Les grands travaux sont terminés, il ne reste que des travaux de finition. Les travaux de l’aéroport international sont exécutés à 94 % », a assuré le directeur technique de l’AIBD, Alassane Ndiaye à une délégation composée des députés de la Commission habitat et l’urbanise, en visite de chantier.
 
Toutefois, ce technicien relève que les 6 % restant dans la construction de l’AIBD demeurent le plus difficile à faire. 
 
A terme, l’AIDB devrait accueillir environ trois millions de passagers par année avec une piste capable de recevoir tous types d’avions notamment ceux de type A380.
 
« Nous allons vers la finalisation d’un outil majeur qui va apporter une transformation majeur au Sénégal, tant sur l’économie et le social », a dit Alassane Ndiaye, rappelant que l’Aéroport de Diass est construit sur une superficie de 4.500 hectares.
 
Les travaux de l’AIBD étaient restés longtemps à l’arrêt. Une situation débloquée avec l’arrivée de Summa Limak, une entreprise turque désignée sous-traitant général par le groupe Saudi Ben Laden.
 
Cette société a donné l’assurance aux autorités publiques de terminer l’ensemble des travaux qui émanent de leur ressort au mois d’avril prochain.
 
L’AIBD ne sera pas uniquement composé de salles d’embarquement ou d’un tour de contrôle. Il est érigé en plateforme moderne répondant aux différentes normes internationales, selon son directeur technique.
 
« Il y aura, une aérogare passagers de 42.000 m2, selon des standards très élevés permettant une exploitation avec une qualité de service », a expliqué Alassane Diallo.
 
Construite sur deux niveaux, l’aérogare passagers compte aussi une mezzanine qui sépare complètement les flux arrivées, départ et transit. A cela s’ajoute une innovation majeure, à savoir six passerelles télescopiques qui permet un accès direct aux avions.
 
Une aérogare pèlerins intégrée construite sur 2.270 m2, un pavillon présidentiel indépendant réalisé suivant les critères de raffinement les plus récents avec deux postes de stationnement d’avions ainsi que des postes de la Gendarmerie et une caserne des Pompiers sont en phase de finalisation.
 
Le directeur technique de l’AIBD souligne qu’un parking voitures d’une grande capacité permet d’accueillir 700 véhicules particuliers, 60 bus et 60 taxis.
 
Pour la réalisation de cet ouvrage, trois communes et des hameaux ont été déplacés et relogés à 4 km de l’aéroport. Là-bas, 342 logements, une mosquée, un centre socio-collectif, un marché et un poste de santé ont été construits pour les familles déplacées.
 
Au total sur les 342 familles concernées, 308 ont été relogées d’où un taux d’occupation de 71 %, selon la Directrice environnementale et sociale, Aïssatou Thioubou.
 
En plus, a-t-elle ajouté, des indemnisations financières sur les domaines agricoles qui s’élèvent à 1, 236 milliards de francs CFA ont été données aux habitants disposant de terres.
 
Implantée dans une zone ou la pêche et la culture maraîchère sont très développées, l’Aéroport de Diass met à la disposition des acteurs une aérogare fret de 50. 000 tonnes par un an soit 130 tonnes par jour, un outil à forte valeur ajoutée pour l’exploitation de leurs produits.
Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Cliquer juste pour partager ...