Afrique du Sud : Madiba Nelson Mandela ressuscite, choqué par la barbarie …

Madiba Nelson Mandela, fierté de toute l’Afrique, ressucite depuis ce dimanche 1er septembre 2019, choqué par les malheureux évènements et la barbarie survenus en Afrique du Sud. Oui, tout s’est passé à la suite de la convocation par les chauffeurs d’une journée de protestation et de manifestation contre la présence des étrangers en Afrique du sud. C’est un mouvement de contestation des chauffeurs routiers ayant comme slogan « Trop c’est trop. Les étrangers dehors ! » et qui agissaient sur les axes routiers mais qui s’est amplifié dans Prétoria et la capitale Johannesburg.

En effet, depuis le dimanche 1er septembre 2019, des centaines de magasins appartenant à des étrangers ont été vandalisés et brûlés et on compte plus de cinq morts parmi lesquels des individus brulés vifs… Une barbarie inexplicable… Pour l’instant les migrants visés sont surtout d’une part, les conducteurs zimbabwéens, zambiens, congolais persécutés, accusés de voler le travail des locaux, et d’autre part, les commerçants nigérians, somaliens et pakistanais dont la seule faute est d’avoir sué pour acquérir leurs biens.

Nous, patriotes sénégalais mais aussi africains, dénonçons avec la dernière énergie ce mouvement xénophobe d’une violence et barbarie inoüies contre les étrangers, et particulièrement contre nos propres frères africains qui ne se sentent même plus en sécurité chez eux, en Afrique.

Comment pourrait-on comprendre cette barbarie extrême en Afrique du Sud? Comment pourrait-on comprendre que des concitoyens de Madiba Nelson Mandela, notre référence mondiale de la lutte contre toute sorte de discrimination et pour les droits humains, puissent avoir un tel comportement barbare contre d’autres personnes qui ne cherchent qu’à gagner leurs vies à la sueur de leur front ? 

Avec ces évènements xénophobes inexplicables, Nelson Mandela, porte étendart du combat pour le respect des droits humains et la justice sociale, ressucite, choqué. Nelson Mandela, 27 ans de prison, Prix Nobel de la Paix, héros de la lutte anti-apartheid. Oui, choqué et écoeuré comme nous tous, conscients que nous avons tous contribué à cette lutte contre « l’apartheid, crime contre l’humanité », combat qui a permis au citoyen noir de retrouver ses droits en Afrique du Sud. 

Très chers concitoyens africains, je suis aussi choqué et j’ai honte pour ce qui se passe en Afrique du Sud et pour toutes ces horreurs que nous voyons en Afrique. Il est temps que des changements de mentalités s’opèrent en nous, dans tous nos pays africains. Nous devons préserver la sécurité de tous. Il nous faut une Afrique sécurisée et sans frontière.

Oui, très chers frères africains. A l’image de l’Europe où tous les citoyens européens circulent et travaillent librement, il est temps que l’Afrique bannisse les frontières entre nos pays pour que les africains aussi puissent circuler et travailler librement et en toute sécurité partout en Afrique. 

Nous lançons un appel à toutes nos autorités de tous nos pays africains pour l’urgente prise en charge de ces questions dont les solutions nous permettrons de vivre en harmonie et en paix pour le développement intégrale de notre très chère Afrique. Vive l’Afrique unie et prospère.

Professeur Aboubacry Abba Kane,

Consultant en Espagne/Diaspora

Vice Coordonnateur Général DSE APR Espagne

Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Cliquer juste pour partager ...