Akinwumi A. Adesina, Président de la Bad : «L’Afrique est prête à faire de l’agriculture une activité commerciale»

nl011813b

La transformation de l’agriculture en Afrique ! Tel est le souhait du président de la Banque africaine de développement (Bad), Akinwumi A. Adesina. Ce dernier, intervenant lors de la cérémonie d’ouverture de la conférence de haut niveau sur l’agriculture et l’agro-alimentaire a déclaré :«Nous devons nourrir l’Afrique. La sécurité du ventre est plus importante. Accéder à la nourriture en grande quantité est un droit humain. L’Afrique est le continent de l’avenir. L’Afrique est prête à faire de l’agriculture une activité commerciale. L’agriculture africaine est ouverte au monde des affaires afin de promouvoir la diversification de l’économie africaine».
L’Afrique a l’une des plus grandes potentialités au monde. Donc, pour lui, il temps pour les ministres d’agriculture africain d’avoir une autre vision.
«L’Afrique dépense 35 milliards de dollars par an dans l’importation des produits alimentaires. En transformant l’agriculture, on devient autosuffisant et on disposera d’un marché qui fera qu’on n’aura pas besoin de recourir aux ressources extérieures», a soutenu le président de la Bad.
Qui, dans le même sillage, assure que «le développement de l’agriculture permettra de créer des richesses. Si l’on investit dans la transformation agricole, l’avenir de l’Afrique sera radieux, les exportations se développeront. Mieux, l’économie connaîtra un essor et bon nombre de ministre de finances seront réjouissants.»

Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Cliquer juste pour partager ...