Akon : « Ce sont nous les fils d’Afrique qui allons développer l’Afrique. »

Akon, la superstar mondiale a profité d’un passage à Paris, pour rencontrer la jeunesse en France à l’invitation du talk de Give 1 Project France. Accompagné de son ami et associé Thione Niang fondateur de la structure.

Akon se réjouit de cette opportunité que donne Give 1 Project aux jeunes de pouvoir réaliser leurs rêves notamment dans l’entreprenariat. En effet, les clés de la réussite passent d’abord par l’entraide et un réseau.

Akon exhorte les jeunes artistes africains à créer d’abord leur propre identité au lieu de vouloir s’identifier et reproduire ce qui se fait à l’étranger. S’inspirant de sa propre expérience, la réussite dans le métier est le fruit d’une longue patience et d’un travail acharné. On ne devient pas une star du jour au lendemain.

Tous les jeunes africains rêvent de devenir des stars et il y a une forte concurrence ; aux jeunes d’être parfaitement préparés pour ne pas louper cette opportunité qui pourrait se présenter. Il est difficile de faire admettre aux jeunes qu’il y a très peu d’élus, d’où cette nécessité de proposer des alternatives et des structures permettant à ses jeunes de pouvoir développer leurs dons ou leurs passions par ailleurs.

Conscient des privilèges et de l’influence que son statut lui confère, il décide d’en faire profiter son continent d’origine l’Afrique. Etre une star est souvent éphémère et momentanée, c’est pendant qu’il en est encore temps qu’il souhaite offrir des opportunités et ouvrir des portes à la jeunesse africaine pour s’investir dans le développement.

C’est dans cet état d’esprit qu’il a fondé Akon lighting Africa avec Thione Niang et Samba Bathily pour électrifier l’Afrique. Rendre accessible l’électricité à des millions d’africains qui vivent sans. La première centrale solaire africaine et une académie de formation solaire ont été inaugurées en décembre 2015 au Mali

A travers son investissement, c’est de montrer que ce sont les africains eux-mêmes qui développeront leur continent.

Baba Dème

Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Cliquer juste pour partager ...