Alioune FALL, Rewmi- Italie : Si la loi passe à l’assemblée nationale le premier tour est gagné par le Président

Comme Nemrod, si le Président Macky SALL n’a  pas l’assistance  bénie, va s’égarer en déréliction pour avoir bouché les oreilles.
S’arracher du coeur le désir ardent du deuxième voire du troisième mandat, est l’unique moyen d’échapper à la transformation de notre pays en Babel.
Aucun homme librement ne se soumet. Cet attribut est inhérent à l’âme. Donc la volonté de nous tenir solidement sous le joug n’aura jamais les lauriers souhaités.
Désormais est enraciné dans l’opinion qu’inéluctablement l’armure du Président SALL  sera fendue en 2019 si le processus électoral est respecté. C’est pourquoi il fera tout pour freiner les ambitions de ses adversaires politiques en s’appuyant sur des échafaudages  de perversités juridiques et législatives.
L’arrêté Ousmane Ngom du 20 juillet 2011sera dégainée. Le palais de la république, l’assemblée nationale et des palais du judiciaire seront des forteresses imprenables.
Mais revenons un peu sur cet arrêté magique. A mon avis c’est cet arrêté qui avait rendu possible l’effectivité de la campagne électorale, l’organisation du scrutin et enfin l’élection du candidat SALL en 2012.
Au début seuls WADE et Macky sont allés parler aux Sénégalais.
Sans cet arrêté bien entendu les 12 autres candidats auraient la possibilité de sortir l’épée de son propre endroit. Dakar serait donc en état de décapitation, et tout le pays ébullition.
Alors pour sauver sa vie Wade devrait accepter forcément de se purifier des amertumes de son coup de force pour avoir finalement renoncé à sa candidature.
Sinon s’ouvriraient devant lui les itinéraires de la détérioration du pays.
Dans de telles conditions les élections ne seraient plus organisées aux dates fixées.
Alors à cause de cet arrêté , Macky est devenu le Président de la république.
Ses chances auraient été très minces devant les autres favoris du deuxième tour.
Tout le monde savait qu’il était engagé à la course présidentielle sans apprêt. Il n’avait pas les prédispositions naturelles pour l’ambition et la fonction.
Pour être un bon président de la république et avoir un second mandat il faut au moins 15 à 20 ans de préparation. Il faut également les connaissances scientifiques de l’Etat, de l’économie,de la diplomatie et des désirs de ses concitoyens.
A celles-ci s’ajoutent la bonne moralité, la modestie, la chevalerie et la politesse pour se préserver de l’erreur et de la défectuosité.
Ces manquements ont souillé la parole du Président et l’ont rendue  instables.
Ces manquements ont rendu invisibles les opposants à la RTS.
L’apologie des hommes politiques tournesols et la création de l’oligarchie Faye-Sall sont aussi les conséquences de ces manquements. Ils ont également augmenté la valeur explosive des dégâts.
La loi sur le parrainage doit obligatoirement passer parce qu’à l’intar du vautour Macky a déjà survolé la zone du festin . Cette zone n’est rien d’autre que: le pétrole,le gaz,le zirconium, l’or , le fer et enfin les terres aménagées.
Si la loi passe à l’assemblée nationale le premier tour est gagné par le Président et les dés  sont jetés pour le second.
Alioune FALL Rewmi ITALIE
Share on Facebook
Facebook
Share on Google+
Google+
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Cliquer juste pour partager ...