Allemagne : un camerounais INDIC de la police contre ses « frères » Africains expulsé à son tour vers Douala

La police allemande a expulsé vers Douala un camerounais âgé de 27 ans qui s’était offert comme indic. Sa spécialisation était les informations concernant les activités illicites de ses frères Africains et des demandeurs d’asile.Un haut responsable de la police allemande et très croyant a activé son expulsion.Arrivé en Allemagne via l’Italie où il a débarqué en été 2015 en provenance de la Libye,Charly B s’est toujours caractérisé par un comportement hautain et un esprit malsain. Déjà en Libye,nombreux sont ses compatriotes qui l’accusaient de les vendre aux Libyens pour bénéficier des petites faveurs.

Tabassé en Italie par les Maliens après avoir révélé à la police leurs véritables origines,alors que ces derniers s’étaient déclarés d’autres pays,Charly B qui rêvait d’une carrière de footballeur avait fui en Allemagne.

Dans la ville de Cologne où il a sollicité l’asile politique,Charly n’a pas hésité à reprendre service. Très astucieux,il s’est arrangé à se rapprocher des services sociaux et de la police pour faire des fiches contre d’autres Africains.

Le Camerounais a commencé par signaler à la police les véritables origines des demandeurs d’asile Africains avant de le faire avec leurs activités quotidiennes. Plus d’une dizaine d’entre eux ont été renvoyés dans leurs pays d’origine par la police qui s’est basée sur les témoignages et fiches de Charly.

Mais le nouveau responsable du service d’immigration de la police n’a pas voulu rouler pour Charly et commençait à douter de ses fiches dont il notait des relents de jalousie.

Des informations farfelues contre un pasteur Nigerian connu de tous et qui dans le passé a aussi travaillé avec la police a été le karma du Camerounais. Le nouveau responsable d’immigration qui connaissait bien le pasteur, et du reste était son fidèle n’a pas hésité à arrêter Charly et décider de son expulsion vers son pays.

Dans un pays qui a connu la persécution des juifs par les Nazis,certaines trahisons sont mal vues. Charly le Camerounais était comme ces juifs qui vendaient d’autres juifs pour sauver leur peau.

Aujourd’hui à Douala et sans le moindre sou,Charly réfléchirait à l’avenir mille fois avant de redevenir un indic contre ses frères.

Share on Facebook
Facebook
Share on Google+
Google+
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Cliquer juste pour partager ...