Angleterre : Les députés déguisés en singes en plein débat sur le Brexit


Peint par l’artiste en 2009, le tableau « Devolved Parliament », satire de la Chambre des communes, est exposé à Bristol le jour même où le Royaume-Uni aurait dû sortir de l’UE.

Siégeant de part et d’autre sur les bancs d’une institution née à la fin du XIIIe siècle, une centaine de primates se font face, le regard sombre. La scène, imaginée par l’artiste anonyme Banksy, prend pour décor la Chambre des communes, place forte du Parlement britannique au cœur de l’imbroglio politique autour du Brexit, au moment même où la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne aurait dû intervenir, vendredi 29 mars. Peinte en 2009, l’œuvre paraît aujourd’hui prémonitoire, détournant en les caricaturant des parlementaires incapables, depuis trois mois, de se mettre d’accord sur la meilleure manière de concrétiser le divorce avec Bruxelles. Le musée de la ville de Bristol a décidé de l’exposer de nouveau jusqu’au mois de septembre, dans son hall principal, pour célébrer une collaboration historique avec l’artiste, dont l’identité n’a jamais été révélée mais qui entretien un lien ténu avec la métropole de l’ouest de l’Angleterre – il en serait originaire.

« Dérision et moquerie constante »

« C’est tout à fait représentatif de l’atmosphère actuelle de chaos, de dérision et de moquerie constante. C’est absolument magnifique », s’extasie une femme devant le tableau, interrogée par la BBC. « Je ne pense pas qu’il s’agisse d’une nouvelle histoire, commente une autre visiteuse. Les personnages sont différents, l’époque aussi, mais cela revient au même. »

Le tableau reprend l’ensemble de la mise en scène du débat parlementaire britannique : le président de la Chambre (speaker)est au centre, les coudes posés sur le bureau devant lui pour observer les débats. Un chef de file de la majorité conservatrice se tient debout, à gauche, un dossier sous le bras, comme ont coutume de le faire les ministres intervenant au pupitre.

Son nom même, Devolved Parliament, évoque un débat historique de la politique britannique. Si le Pays de Galles, l’Ecosse et l’Irlande du Nord ont une assemblée et un gouvernement à eux, ce n’est pas le cas de l’Angleterre – les décisions des deux chambres nationales, situées à Londres, s’appliquent à l’ensemble du Royaume-Uni. Depuis 1998, de nombreux élus et une partie de la population réclament donc la création d’un parlement « dévolu », un « Devolved Parliament », qui s’attacherait à seulement traiter les dossiers anglais.

Large de quatre mètres, Devolved Parliament est le plus grand tableau encadré attribué à Banksy. L’artiste a souligné à quel point cette nouvelle exposition revêtait une signification politique, en publiant une photo de l’œuvre sur son compte Instagram : « Rigolez tant que vous pouvez, mais un jour plus personne ne sera aux responsabilités », prophétise-t-il.

En 2009, 300 000 personnes étaient venues observer de plus près le tableau dans le musée de Bristol : gratuite, l’exposition avait pourtant permis au musée de collecter plus de 50 000 euros de dons de la part des visiteurs.

Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Cliquer juste pour partager ...