Après leur rapatriement des Etats Unis, le Collectif des jeunes rapatriés et déportés exige une indemnisation

Un an et quelques mois après leur rapatriement des Etats Unis d’Amérique, le Collectif des jeunes rapatriés et déportés réclame une indemnisation. Plus que jamais déterminé à aller jusqu’au bout de leur plan d’actions, il compte mettre à exécution leur menace de s’immoler par le feu devant le Palais de la République, avant la fête de la Tabaski, si Macky Sall ne les reçoit pas. Les immigrés rapatriés étaient en conférence de presse, ce mercredi 25 juillet, au siège d’Amnesty international Sénégal à Dakar.

Selon leur porte-parole, Ousseynou Sadio, depuis leur arrivée à Dakar, le gouvernement, notamment le Directeur général des Sénégalais de l’extérieur, Sory Kaba,  leur avait fait des promesses. Qui n’ont toujours pas été tenues. Il s’agit notamment, de l’octroie de financements pour la création de projets.

«Nous sommes très fatigués et nous n’en pouvons plus. Nous en avons marre. C’est pourquoi, nous sommes décidés à aller à la vitesse supérieure», a martelé Ousseynou Sadio. Il ajoute que : «si rien n’est fait d’ici la Tabaski, ils vont s’immoler par le feu devant les grilles du Palais».

Par ailleurs, le porte-parole du Collectif de préciser qu’«ils sont encore des candidats potentiels à l’émigration. Car, soutient-il, «il n’y rien dans ce pays».

Ces sénégalais, au nombre de 139, ont été rapatriés des Etats Unis  le 5 mars 2017, sous forte escorte américaine.

wabitimrew.net

 

Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Cliquer juste pour partager ...