Bitimrew Press Group : Magazine et Site d'informations

Arabie Saoudite : une femme noire menacée de mort à cause de sa couleur de peau

En Arabie Saoudite, une jeune fille noire et militante pour les droits de l’homme vit un véritable cauchemar dans le royaume où elle est régulièrement victime de racisme et de menaces de morts sur les réseaux sociaux. Elle compte saisir la justice de son pays

En Arabie Saoudite, une femme noire, conseillère conjugale et pilote de formation, est devenue la cible d’attaques racistes sur la toile de la part de personnes malveillantes qui n’hésitent pas à publier en ligne des images de singes et de gorilles pour faire allusion à elle. Certains vont plus loin, en remettant en cause sa citoyenneté et en la menaçant de mort.

Nawal Al-Hawsawi est son nom. Selon elle, son travail en tant que conseillère conjugale pour aider les victimes de violences conjugales suscite la colère de beaucoup d’hommes racistes, misogynes et xénophobes. Nawal Al-Hawsawi affirme que des membres de sa famille sont aussi menacés de mort.  « Des photos de membres de ma famille et des enfants sont publiés sur internet. Ils sont menacés de mort », confie-t-elle.

Nawal Al-Hawsawi

« Une seule femme noire contre des xénophobes racistes et misogynes »

S’exprimant dans la presse saoudienne, la jeune femme raconte que la dernière attaque qui a été lancée contre elle provient d’une personne sous le pseudo de « Conscience Saoudienne ». Sur Twitter, cette personne porte le nom de @saudi100d100. A en croire Nawal Al-Hawsawi, cette personne et ses followers tiennent les étrangers pour responsables des problèmes socioéconomiques du pays, y compris le chômage et la hausse des prix d’essence et de l’électricité.

Ces derniers s’autoproclament « Garde Nationale » et divisent le pays en trois groupes : « les saoudiens de souche », appartenant à des tribus bédouins, les saoudiens de descendance étrangère et non membres de certains groupes de bédouins et enfin les « étrangers », qui sont à la fois légaux et illégaux sur le territoire saoudien. Ils en appellent à la déportation des étrangers et à la déchéance de la citoyenneté à ceux qui ne seraient pas des saoudiens de souche.

couleur

« Ils croient que tous les noirs sont des esclaves »

Nawal Al-Hawsawi les assimile à des « néo-nazi » et martèle que son travail est une menace à leur « agenda de haine ». « Je représente tout ce qu’ils détestent. Je suis Saoudienne mariée à un Américain et ils sont ouvertement anti-américains. Mon mari est blanc et ils condamnent les mariages entre races différentes. Je suis noire et ils croient que tous les noirs sont des esclaves qui devraient rester à leur place de noir ».

Nawal Al-Hawsawi poursuit : « je suis une femme saoudienne de la région d’Al-Hijaz. Je suis née à la Mecque et j’y ai grandi et ils croient que les gens nés à Al-Hijaz ne sont pas de vrais saoudiens. Je suis une fille ayant validé un Master 2, mais ils ne cessent de dire que les femmes ne sont pas intelligentes et ne devraient pas être autorisées à travailler. J’ai aussi mon diplôme de pilote dans un pays qui n’autorise pas les femmes de conduire des voitures ».

Nawal Al-Hawsawi n’hésite pas à dénoncer leur agenda misogyne. « Ils n’aiment pas une femme forte qui se bat pour l’émancipation des femmes, qui met en danger leur agenda misogyne. Ils ont réussi à réduire en silence de nombreux militants des droits de l’homme dans le passé et ils essayent de m’intimider. Mais ils sont tombés sur la mauvaise personne », soutient-elle.

Nawal Al-Hawsawi compte traîner l’affaire devant la justice. Elle confie avoir déposé plainte auprès des autorités concernant les menaces de mort et les propos racistes auxquels elle fait face, presque quotidiennement. 

 lecourrier-du-soir.com

Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Cliquer juste pour partager ...

Latest from Actualités

EN HAUT