La SG de l’OIF, Louise Mushikiwabo condamne l’assassinat du président haïtien Jovenel Moïse

La secrétaire générale de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) Louise Mushikiwabo « condamne avec la plus grande fermeté » l’assassinat du président haïtien Jovenel Moïse, appelle au calme dans un contexte de « violence exacerbé » en Haïti et demande « la conduite d’une enquête sérieuse et indépendante » sur ces évènements, a-t-on appris mercredi de ses services.

La Secrétaire générale de la Francophonie, Louise Mushikiwabo, condamne avec la plus grande fermeté l’assassinat du Président de la République d’Haïti, Son Excellence Monsieur Jovenel Moïse.

Louise Mushikiwabo adresse les plus sincères condoléances et les pensées solidaires de la Francophonie à la famille et aux proches du Président ainsi qu’à l’ensemble du peuple haïtien. Elle appelle au calme ainsi qu’à la préservation de la sécurité, des institutions de l’Etat de droit et des principes démocratiques. Elle demande la conduite d’une enquête sérieuse et indépendante sur l’assassinat du Président Haitien. Elle se dit préoccupée par l’état de santé de la Première Dame, Madame Martine Moïse, blessée par balle lors de cette attaque commise dans la nuit du 6 au 7 juillet.

Alors que le pays fait déjà face à une situation politique, institutionnelle et sécuritaire extrêmement fragile, la Sg de la Francophonie réitère la solidarité de l’Organisation internationale et sa pleine disponibilité, aux côtés des partenaires internationaux, à accompagner le pays pour sortir de cette crise majeure.

Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Cliquer juste pour partager ...