Donald Trump annonce les premières mesures CHOC de sa présidence: « L’Amérique d’abord

160106-donald-trump-rd-120a_6fa78f538420441e5caedea9c87a9ed4-nbcnews-ux-2880-1000« Il est impossible de renégocier le TPP et, le cas échéant, cela déstabiliserait l’équilibre fondamental des intérêts« , a-t-il estimé.  Peuvent-ils revoir les termes pour prendre en compte les récriminations du futur chef d’Etat américain, ou tout simplement le mettre en suspens jusqu’à ce que le dirigeant protectionniste quitte la Maison Blanche?

Autre possibilité, l’abandonner et se tourner vers le Partenariat économique intégral régional (RCEP), initiative de Pékin, qui associe les dix pays membres de l’Association des nations du Sud-Est asiatique (Brunei, Cambodge, Indonésie, Laos, Malaisie, Birmanie, Philippines, Singapour, Thaïlande, Vietnam) et leurs partenaires commerciaux régionaux (Chine, Japon, Australie, Inde, Corée du Sud, Nouvelle-Zélande).

Comme le TPP, le RECP vise également à supprimer des barrières tarifaires et non-tarifaires, mais affiche beaucoup moins d’ambitions sur les standards de régulation. Il protège aussi certains produits de la levée des barrières douanières, pour sauvegarder certains secteurs locaux, et autorise les pays membres moins développés à s’accorder plus de temps pour respecter les règles de l’accord.

Les énergies polluantes

Ensuite, Trump veut supprimer les règlements qui limitent l’exploitation des énergies polluantes. « En matière d’énergie, je vais annuler les restrictions tueuses d’emplois, y compris le gaz, le pétrole de schiste et le charbon propre, créant ainsi plusieurs millions d’emplois bien payés. C’est ce que nous voulions, et ce que nous attendions« , ajoute Donald Trump.

Immigration et de sécurité

Il a également annoncé des mesures en matière d’immigration et de sécurité. Mais pour l’instant il n’a pas confirmé ses déclarations antérieures sur la construction d’un mur avec le Mexique ou sur une éventuelle diminution de l’implication des Etats-Unis dans l’Otan. Le président élu continue à former son gouvernement où pourraient apparaître des personnalités plus consensuelles, mais contrairement à ce que certains espéraient, il n’a pas l’air décidé à renoncer à son programme.

Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Cliquer juste pour partager ...