AUX ETATS-UNIS , Le GROUPE TAKEIFA plaide la cause des albinos en Afrique et dans le monde

image2.jpegAbdourahmane et Mama Keita, deux membres du Groupe Takeifa après un séjour de trois semaines aux Etats-Unis, ont beaucoup appris. Pas sur le plan musical mais, sur la chose sociale avec leur association « Care Albinos » qu’ils comptent développer grâce au modèle américain. 

Décidemment, les frères Takeifa ne sont pas dans le même sillage que les autres structures musicales. En effet, leur présence à Miami (Floride, USAest plus axée sur la cause socialedans le cadre d’une tournée pour la défense de la cause des albinos. 

APPRENDRE SUR LE MODELE AMERICAIN

«C’est Abdourahmane et moi qui sommes sélectionnés par le Département d’État Américain pour représenter le Sénégal dans une session d’échange de l’International Visitor Leadership Program (IVLP)Nous sommes venus partager notre expérience avec les différentes cultures qu’on a trouvées  aux Etats-Unis», informe Mama Keita, l’une des portes voix de ce groupe. Elle ajoute: «Notre objectif en tant que groupe Takeifa et l’Association “Care Albinos”, c’est d’apprendre dans cette diversité de cultures, dans leur ouverture d’esprit et surtout dans leur possibilité d’accueillir toutes les couches de la société sans distinction de races et de couleurs. Nous sommes là pour voir comment défendre les handicapés et surtout les albinos, car les Américains sont très forts pour la défense de leurs causes. Nous avons rencontré différentes organisations et nous avons beaucoup échangé avec elles», dit-elle«Dans le cadre de notre association “Care Albinos”, créée au Sénégal en 2012 par le groupe Takeifa, nous ambitionnons d’aider les albinos. Non pas pour leur donner des produits, mais plutôt plaider leurs causes auprès du gouvernement. C’est ce que les Américains ont fait ici en faveur des handicapés», renseigne Mama Keita.

NON IMPLICATION DE L’ETAT

Pour sa part, Abdourahmane Keita, le manager de groupe, lance un appel aux autorités sénégalaises pour qu’elles «prennent en considération certaines couches sociales, car ce sont souvent des minorités oubliées. Je veux nommer par là, les albinos. Ils sont souvent marginalisés dans la société. Nous fournissons beaucoup d’efforts sur ce plan au Sénégal, mais, l’Etat ne nous accompagne pas.  Ce que nous déplorons. Ce n’est pas du tout normal», fulmine ce dernier. Après trois semaines d’échanges qui les a menés dans quatre (04) Etats américains différents, les artistes sénégalais rentrent à Dakar avec dans leurs bagages un lot de doléances.

Par ailleurs, les artistes soutiennent l’engagement du peuple dans la bonne marche du Sénégal, car «chaque Sénégalais a une part de responsabilité dans le fonctionnement du pays».

NOUVEL ALBUM

Sur le plan musical, leur domaine de prédilection, Takeifa annonce la sortie prochaine d’un nouvel album«Nous avons déjà initié des activités avec le groupe Takeifa, notamment en Europe. Maintenant nous visons le continent américain. Ce voyage nous a permis de nouer des contacts et nous a offert des opportunités. Nous préparons un nouvel album, dont la sortie est prévue au mois de mai prochain. Sur ce, nous comptons vraiment faire sa promotion au Sénégal d’abord avant d’aller en Europe et les USA»,avance Mama, guitariste hors pair

Par Papa Waly NDAO, Louisville, Kentucky (USA) pour Wabitimrew.net

image1.jpeg
image3.jpeg

Sent from my iPhone

Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Cliquer juste pour partager ...