Ballon d’Or : Messi seul au monde, Sadio Mané à la 4e place

Pour la sixième fois de sa carrière, Lionel Messi a remporté le Ballon d’Or, ce lundi. Champion d’Espagne, l’attaquant du FC Barcelone, qui a été le joueur le plus décisif avec 46 buts et 19 offrandes en 54 matchs, retrouve les sommets du football mondial pour la première fois depuis 2015, devenant par la même occasion le joueur le plus titré de l’histoire. Messi a remporté son 6e Ballon d’Or. Et à la fin, c’est Lionel Messi qui gagne !

Comme pressenti depuis quelques jours, l’attaquant du FC Barcelone a remporté le Ballon d’Or 2019, ce lundi, à Paris. Un sixième sacre dans sa carrière, le premier depuis 2015, qui en fait le joueur le plus titré de l’histoire devant son grand rival Cristiano Ronaldo, quintuple lauréat. Un bilan individuel fou, moins impressionnant collectivement Un retour sur le toit du monde qui fait grincer les dents de certains, mais sur les terrains, le génie albiceleste a, au moins au niveau des statistiques, une nouvelle fois été irrésistible.

En 54 matchs toutes compétitions confondues, La Pulga a trouvé le chemin des filets à 46 reprises, talonnant de peu le meilleur buteur mondial actuel, Robert Lewandowski (50). Messi s’est également distingué avec 19 offrandes depuis le début de l’année civile. Meilleur buteur, passeur et joueur de Liga, meilleur buteur de la C1 et vainqueur du Prix The Best, le natif de Rosario a clairement fait parler la poudre. Mais nombreux sont ceux qui mettront en avant son palmarès collectif peu étoffé sur les douze derniers mois. Il faut dire qu’en dehors de la Liga, Messi remporté aucun titre majeur. Malgré un match aller énorme (3-0), avec un coup franc magique dans la lucarne d’Alisson, le Sud-Américain n’a pu empêcher la déroute du Barça contre Liverpool (0-4), en demi-finales de la Ligue des Champions. Battu en finale de la Coupe du Roi par Valence (1-2), Messi a connu une Copa America très difficile avec une défaite en demi-finale face au Brésil (0-2), mais surtout avec des performances peu glorieuses tout au long de la compétition. Van Dijk et Ronaldo sur le podium, Mané et Salah pas récompensés Alors qu’il aurait légitimement pu être le premier défenseur à être sacré depuis Fabio Cannavaro, en 2006, Virgil van Dijk, meilleur joueur de l’UEFA, meilleur joueur de Premier League en 2018-2019, vainqueur de la Ligue des Champions, de la Supercoupe d’Europe et finaliste de la Ligue des Nations, se classe à une très belle 2e place.

Le Néerlandais devance Cristiano Ronaldo, qui reste sur le podium pour la 9e année consécutive. Un classement assez surprenant pour l’attaquant portugais, bien moins impressionnant depuis son départ à la Juventus (20 buts en 35 matchs en 2019), mais qui a tout de même remporté la Serie A, la Supercoupe d’Italie et la Ligue des Nations. Sadio Mané, irrésistible avec Liverpool, termine au pied du podium, à la 4e place.

Co-meilleur buteur de Premier League, le Sénégalais a très certainement lâché des points l’été dernier en perdant la finale de la CAN contre l’Algérie. Un titre qui lui fait défaut et qui aurait clairement pu faire la différence dans la dernière ligne droite. Le Lion de la Téranga, devance son coéquipier chez les Reds, Mohamed Salah, qui obtient la 5e place, soit une de plus qu’en 2018. Lui aussi co-meilleur buteur du championnat anglais, le Pharaon a perdu très gros lors de la CAN à domicile, dont il a été éliminé d’une piteuse façon dès les 8es de finale.

Mbappé, meilleur Français, et de loin ! Quatrième en 2018, Kylian Mbappé échoue aux portes du TOP 5. L’attaquant français, qui a terminé meilleur buteur de Ligue 1 en 2018-2019, paie son parcours décevant sur la scène européenne avec le Paris Saint-Germain. Le champion du monde tricolore fait néanmoins mieux qu’en 2017, lorsqu’il a terminé à la 7e place. Il confirme toutefois qu’il fait partie des grandes stars de demain avec déjà un troisième TOP 10 à tout juste 20 ans.

Une performance qui reste remarquable. Si Alisson Becker (7e), Robert Lewandowski (8e), Bernardo Silva (9e) et Riyad Mahrez (10e) suivent de près Mbappé, il faut remonter au 18e rang pour retrouver la trace d’un Français avec Antoine Griezmann.

Troisième en 2016 et 2018, le Bleu retrouve son classement de 2017 après plusieurs mois compliqués qui ont suivi son transfert à Barcelone. Hugo Lloris, finaliste malheureux de la C1 du côté de Tottenham, se classe 23e, alors que Karim Benzema, malgré son début de saison exceptionnel, n’a pu faire mieux qu’une 26e place.

Le classement du Ballon d’Or 2019 1.

Lionel Messi (Barcelone / Argentine) 2. Virgil van Dijk (Liverpool / Pays-Bas) 3. Cristiano Ronaldo (Juventus / Portugal) 4. Sadio Mané (Liverpool / Sénégal) 5. Mohamed Salah (Liverpool / Egypte) 6. Kylian Mbappé (Paris SG / France) 7. Alisson Becker (Liverpool / Brésil) 8. Robert Lewandowski (Bayern Munich / Pologne) 9. Bernardo Silva (Manchester City / Portugal) 10. Riyad Mahrez (Manchester City / Algérie) 11. Frenkie de Jong (Barcelone / Pays-Bas) 12. Raheem Sterling (Manchester City / Angleterre) 13. Eden Hazard (Real Madrid / Belgique) 14. Kevin de Bruyne (Manchester City / Belgique) 15. Matthijs de Ligt (Juventus / Pays-Bas) 16. Sergio Agüero (Manchester City / Argentine) 17. Roberto Firmino (Liverpool / Brésil) 18. Antoine Griezmann (Barcelone / France) 19. Trent Alexander-Arnold (Liverpool / Angleterre) 20. Dusan Tadic (Ajax Amsterdam / Serbie) – Pierre-Emerick Aubameyang (Arsenal / Gabon) 22. Heung-min Son (Tottenham / Corée du Sud) 23. Hugo Lloris (Tottenham / France) 24. Marc-André ter Stegen (FC Barcelone / Allemagne) – Kalidou Koulibaly (Naples / Sénégal) 26. Karim Benzema (Real Madrid / France) – Georginio Wijnaldum (Liverpool / Pays-Bas) 28. Marquinhos (Paris Saint-Germain / Brésil) – Joao Felix (Atletico Madrid / Portugal) – Donny van de Beek (Ajax Amsterdam / Pays-Bas) Messi pose avec ses 6 Ballons d’Or Que pensez-vous du sacre de Lionel Messi ?

Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Cliquer juste pour partager ...