Belgique : Battu à Zulte-Waregem, le sénégalais Mbaye Lèye insulte l’entraîneur adverse du Standard Yannick Ferrera

Leye s'en prend à Ferrera: "Au Standard, il faut un homme sur le banc"

Depuis vendredi, le torchon brûle entre l’entraineur du Standard Yannick Ferrera et Mbaye Leye, ancien liégeois, maintenant à Zulte-Waregem. Pour rappel, les deux hommes se sont croisés lors du match d’ouverture de la 17ème journée de Pro League et n’avaient pas échangé que des amabilités.

Tout est parti d’une faute de Mbaye Leye sur Dino Arslanagic durant le match. Yannick Ferrera a jugé que celle-ci dépassait les limites l’a fait savoir à l’attaquant: « Je lui ai donc lancé une insulte. Certes, je n’aurais pas dû » affirmait Yannick Ferrera après le match. « Après, il m’en a dit une dizaine en l’espace de 30 secondes. J’ai essayé de lui parler après le match mais il n’était toujours pas calmé. Ce n’est pas grave, à chaud, on dit des choses qu’on regrette après. Moi en tout cas, je regrette. Lui apparemment, il ne regrette pas, mais il n’y a pas de souci, ce n’est pas mon combat. On était venu ici pour les trois points, et on repart avec. »

Le lendemain, samedi, le t1 liégeois est revenu à notre micro sur l’incident et se demandait avec curiosité si la Review Commission poursuivrait l’attaquant de Zulte-Waregem: « On ne met la pression sur personne » affirmait Yannick Ferrera. « On ne dit pas à la Review Commission ‘faites ceci ou cela’, mais je suis curieux de voir. A Saint-Trond, malgré notre appel, Yatabaré a pris deux plus une journées de suspension pour une faute sur Edmilson identique à celle de Leye sur Arslanagic. Je suis curieux, je ne dis rien et je ne me plains pas, et si Leye n’est pas poursuivi, on n’aura rien à dire, on ne se plaindra pas ; mais on attend de voir !« 

Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Cliquer juste pour partager ...