Belgique : Les immigrés totalement démunies ? Pas vraiment, selon le nationaliste flamand Theo Francken, secrétaire d’État à l’Asile et aux Migrations

20150626 - BRUSSELS, BELGIUM: N-VA State Secretary for Asylum Policy, Migration and Administrative Simplification Theo Francken pictured during a Minister's council meeting of the federal government in Brussels, Friday 26 June 2015. BELGA PHOTO DIRK WAEM
20150626 – BRUSSELS, BELGIUM: N-VA State Secretary for Asylum Policy, Migration and Administrative Simplification Theo Francken pictured during a Minister’s council meeting of the federal government in Brussels, Friday 26 June 2015. BELGA PHOTO DIRK WAEM

Dans une interview accordée à la VRT, le secrétaire d’État N-VA à l’Asile et la Migration a été invité à expliquer pourquoi 50 immigrés avaient dû passer la nuit dans la rue, la nuit dernière.

Theo Francken estime qu’il n’y a rien de nouveau (« Dat is niet nieuw« ), et il affirme que « tout le monde est logé, nourri et blanchi. Donc il n’y a pas de demandeurs d’asile en rue! Ceux qui dorment en rue, ce sont des gens qui n’ont pas encore demandé l’asile. Dès le moment où ils introduisent une demande, ils ont une place (…) Tout le monde reçoit un lit, une douche et du pain ».

Pour le secrétaire d’État, il faut donc nuancer d’autant que « beaucoup de ces personnes paient souvent plus de 10 000 euros pour venir ici. Il est donc naïf de dire qu’ils n’ont pas 50 euros pour payer une chambre d’hôtel ». Autrement dit, « c’est une caricature de dire qu’ils sont totalement démunis »

Theo Francken ajoute même que ces demandeurs d’asile pourraient même profiter de leur famille ou connaissances qui habitent déjà en Belgique parce qu’« il nous arrive d’avoir beaucoup de personnes de la même origine ».

bitimrew press

Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Cliquer juste pour partager ...