Belgique : Mme Nata Samb Mbacké, Administratrice du FAISE au Forum de la diaspora sénégalaise à Bruxelles

L’Administratrice du Faise, Mme Nata Samb Mbacké a activement participé au Forum de la diaspora sénégalaise organisé samedi dernier à Bruxelles par l’Ambassade du Sénégal en Belgique et au Luxembourg. Occasion saisie pour décliner les réalisations du Faise et les perspectives en vue. Les questions de financement et d’investissement, intéressant fortement les sénégalais de la diaspora, sa présence a été fortement appréciée par les compatriotes de la circonscription mais aussi par S.E Baye Moctar Diop, Ambassadeur du Sénégal en Belgique, au Luxembourg et auprès de l’Union Européenne, initiateur du Forum.

« Le Fonds d’Appui à l’Investissement des Sénégalais de l’Extérieur (FAISE) est une vision du président Macky Sall pour le financement des sénégalais de l’extérieur sans distinction et en particulier des femmes de la diaspora « , a tenu d’emblée à souligner Mme Mbacké. Et conformément à sa vision, le Fonds se consacre toujours au service de la diaspora. C’est ce qui justifie sa présence au Forum de la diaspora sénégalaise à Bruxelles, organisé par la Représentation diplomatique du Sénégal.

Ainsi, Mme Nata Samb Mbacké a partagé avec les compatriotes les opportunités qu’offre le Faise qui imprime la vision du Gouvernement, conscient du potentiel économique et socioculturel de la diaspora dans les efforts de développement national.

En effet, le Faise principal levier de promotion des investissements des Sénégalais de l’Extérieur, assure à travers  la ligne de crédit du Fonds des Sénégalais de l’Extérieur (FSE), un accompagnement technique et financier aux Sénégalais de la diaspora, porteurs de projet de développement viable.

Dans la capitale européenne, Mme Nata Samb Mbacké, après avoir rendu un hommage à S.E Baye Moctar Diop, Ambassadeur du Sénégal en Belgique et au Luxembourg pour le succès de cette première édition, est revenu sur les financements en faveur de la diaspora : « Pour tous les projets du Faise, la création d’emploi  est un facteur déterminant. Si un sénégalais introduit une requête sans perspective de création d’emploi, en général, son projet ne sera pas validé » a déclaré Mme Mbacké.

Dans la même veine, elle a mis l’accent sur les critères de sélection des projets : «  A ma nomination au Faise, la première chose que j’ai proposée est de revoir les critères de sélection. Ce qui a conduit le comité de sélection et d’orientation , composé d’experts issus de huit Ministères, à mettre en place un  système de pointage de 10 critères définis, en raison de 10 points par critère. Ces critères de notation gravitent autour de la compétence sur le projet, le lieu d’implantation de celui-ci, le rendement interne (rentabilité du projet) ou encore le secteur d’activité etc.

En Belgique, le Faise a déjà attribué un premier financement de 100 000 fcfa à des coiffeuses, restauratrices et autres entrepreneurs . Aujourd’hui, pour les compatriotes qui souhaitent introduire des projets, les demandes sont déposées à l’Ambassade qui transmet ensuite au Faise.

Tout en saluant le dynamisme des femmes de la diaspora, elle leur a demandé de travailler sur la conception de projets innovants, dans des secteurs porteurs que le Faise est disposé à financer.

Selon elle, plusieurs projets des femmes de la diaspora sont axés sur le commerce alors que celui-ci est inéligible au financement du Fonds des Sénégalais de l’Extérieur (FSE). D’où l’importance pour les femmes à travailler sur des secteurs porteurs.

L’exemple de l’association entre cinq femmes de la diaspora de Dubai est révélateur. A la suite d’un constat du manque de lieu d’hébergement des sénégalais qui arrivent dans le pays, le Faise les a allouées un financement pour investir dans l’hôtellerie. Ils ont ainsi reçu 10 millions de fcfa investis dans un complexe d’hébergement de 10 lits. L’Administratrice du Faise de signaler que le Faise va allouer  500 000 millions pour 700 demandes actuellement à l’étude.

Avec le thème  » Opportunités et défis d’une diaspora actrice du développement« , le forum a vu la mobilisation de la communauté, de M. Pape Birama Thiam, Directeur de la Coopération Technique et Coordonnateur du PAISD, de M. Abdoulaye Diasse, SG/FONGIP, de Mme Nata Samb Mbacke, Administratrice du FAISE; Touba Sylla, le Directeur général de la Société d’aménagement et de gestion (SAGE) et tant d’autres éminentes personnalités, sénégalaises et européennes.