Belgique : un policier veut voler l’argent d’une personne décédée, son collègue le dénonce

1501430

Le ministère public a requis une peine de 10 mois de prison avec sursis, jeudi, devant le tribunal correctionnel de Neufchâteau, à l’encontre d’un policier poursuivi pour faux et détournement.

Les faits, pour lesquels il a fait des aveux pour la première fois à l’audience, font suite à une indélicatesse de sa part lorsqu’il a voulu subtiliser 290 euros dans le portefeuille d’une personne décédée.

Son collègue le dénonce

Avec un collègue, ce policier, originaire d’une zone de police bruxelloise mais détaché alors dans la zone Semois et Lesse, avait été appelé pour constater un décès d’un habitant à Offagne (Paliseul) en mars dernier. Il avait voulu partager l’argent du défunt avec un collègue mais ce dernier avait averti la hiérarchie qui avait, elle, informé le parquet. Le policier avait évoqué une perte.

De retour dans sa zone, il a été affecté à des tâches purement administratives dans l’attente de suites. Si l’argent a été restitué aux filles du défunt qui n’ont pas déposé plainte, le parquet a initié des poursuites. Outre cette procédure pénale, une procédure disciplinaire interne à la police est ouverte.

Sa carrière en jeu pour 290€

Le procureur du roi Etienne Donnay estime que ces faits mettent à mal « la confiance à avoir en la police » et réclame donc de la prison avec sursis. La procédure disciplinaire pouvant éventuellement se calquer sur la sanction pénale, l’avocat du policier, Me Cédric Vergauwen, sollicite la clémence en demandant la suspension du prononcé. « Il s’est tiré une balle dans le pied pour 290 euros et joue sa carrière pour cela« , a déclaré l’avocat. Jugement le 7 janvier.  

Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Cliquer juste pour partager ...