Birahime Seck : « Le pillage de nos ressources halieutiques allonge la liste de migrants irréguliers »

Faisant le tour des questions d’actualité, le coordonnateur du Forum Civil n’a pas fait de cadeau au régime de Macky Sall. Le successeur de Mouhamadou Mbodj, parlant du secteur de la pêche avec toutes les interprétations qui en sont faites, invite l’État à communiquer sur la question. « Il n’est point concevable de se taire sur les accords de pêche signés avec les États concernés sans pour autant que le peuple sénégalais en soit informé », avance Birahime Seck dans un entretien avec nos confrères du journal « Le Quotidien ». 

Dans cette même logique, le coordonnateur du Forum Civil, se désolera de la situation liée à l’immigration clandestine qui fait débat au même moment où on parle de cet accord entre le Sénégal et l’UE.

Birahime Seck n’écarte pas le lien qui est  établi par les pêcheurs avec les difficultés rencontrées dans le secteur. « Ces bateaux ne donnent aucune chance aux acteurs artisanaux, ni à ces pêcheurs de Guet Ndar, de Kafountine, de Mbour, de Joal etc… », regrette-il. Cette irruption de ces bateaux étrangers augmentent ainsi le risque de désespoir de nos pêcheurs.  » Cette razzia ne fait qu’allonger la liste des migrants irréguliers avec notamment ces femmes et enfants qui participent désespérément à ces aventures », aura t-il ajouté.

En définitive, sur la question de la pêche au Sénégal,  le forum civil propose de mettre en place une batterie d’initiatives nouvelles dans la gestion des ressources halieutiques. Il demandera également que l’Assemblée nationale s’implique pour la revue des termes éventuels de la ratification de ce nouvel accord avec l’UE.

dakaractu

Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Cliquer juste pour partager ...