Bok Gis Gis France : aprés la démission de Sory Camara, le coordonnateur du parti parle d’opportunisme

Sans titre-1Ne nous y trompons pas, la démission de Sory Camara, n’est pas une surprise. Les observateurs habitués à ses tergiversations depuis 3 mois connaissaient sans nul doute l’issue de l’histoire.

En effet la versatilité, l’opportunisme et l’inconstance restent les principaux « atouts » de Sory Camara. Il a fait le tour de France des fédérations politiques, du PDS à l’UCS, de BOKK GIS GIS à l’APR maintenant. Or un responsable politique convaincu ne transige jamais avec les principes et n’abandonne pas ses frères du parti sur une simple divergence.

Ainsi, j’invite tous ses anciens alliés à regagner les rangs de l’unique fédération Bokk Gis de France. Les luttes internes de positionnement, les recompositions, les transitions politiques se font à l’intérieur d’un parti et non en dehors.

Le Président Pape Diop compte sur nous tous pour proposer une alternative crédible au peuple sénégalais. Mais sachez simplement que les menaces incessantes de démission ou ultimatums ne prospèrent pas dans un parti qui fonde toute légitimité sur un texte fondateur. La fédération ne se résigne pas aux divisions internes et reste ouverte à un libre débat.
Chers frères et sœurs, la « transhumance » n’honore pas les hommes politiques qui aspirent aux responsabilités. L’APR n’est pas la solution mais le problème du Sénégal. Jour après jour, les choix hasardeux de Macky Sall nous enfoncent un peu plus dans l’abîme.
Les défis qui nous attendent sont donc nombreux. C’est en travaillant main dans la main que nous réussirons à les relever.

Ibrahima Thiam
Coordinateur BGG France

Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Cliquer juste pour partager ...