Boubacar Sarr SABALY : «Nous n’avons jamais tenté de museler ou d’exclure Ousmane BOB»

Sabaly-Argenteuil-2-450x600Pour Boubacar Sarr SABALY, coordinateur de la section APR d’Argenteuil, il n’a jamais été question d’exclure Ousmane BOB après sa sortie au vitriol contre le président Macky Sall.

Diasporas.fr : La section d’Argenteuil a tenu une réunion le 20 septembre dernier pour, disait-on, sanctionner Ousmane BOB, qui a osé critiquer le président SALL, dans une interview. La réunion aurait été très houleuse…

Boubacar Sarr SABALY : Cette réunion n’a pas été houleuse contrairement à ce qui a été rapporté dans la presse. Elle s’est déroulée normalement même si je reconnais qu’il y avait eu des prises de position assez dures entre membres de la section, et cela est habituel comme peuvent vous le confirmer d’autres militants. Je profite de cette occasion pour ajouter que nous n’avons jamais tenté de museler ou d’exclure qui que ce soit.

Parlons clairement, vous n’avez pas tenté d’exclure Ousmane Bob de votre section…

La réponse est non.

Qu’est-ce qui explique alors la présence des responsables de la DSE à cette réunion ?

Nous avons convié des responsables de la DSE à cette réunion afin qu’ils nous aident à trouver une solution à un problème  qui paralysait le fonctionnement de la section. En effet, il y a des responsables qui occupent des postes, mais qui ne sont jamais présents lors des réunions. Certains responsables de la section ont donc estimé qu’il fallait organiser des élections pour mettre en place un nouveau bureau. C’est aussi ma position. Nous avons donc soumis cette affaire à l’appréciation des responsables de la DSE, lesquels nous ont répondu que l’élection n’était pas la voie la plus appropriée. Ils nous ont cependant demandé de maintenir le bureau existant, de le compléter si nécessaire, et de trouver des adjoints aux responsables qui ne sont jamais là. J’ai donc convoqué une grande réunion à laquelle j’ai convié la direction de la DSE afin qu’elle explique sa position devant tout le monde. Voilà ce qui est à l’origine de sa présence lors de cette rencontre.

Quels commentaires vous inspire la sortie au vitriol d’Ousmane BOB, militant de votre section, contre Macky SALL ?

Il n’a, à aucun moment, cité la section d’Argenteuil dans son interview. Ce qui me met à l’aise. Cela dit, il n’est pas joyeux de voir un camarade, qu’on estime par railleurs, s’en prendre au président de la République et au parti. Il y a des cadres plus appropriés pour dénoncer ce qui, d’après lui,  ne va pas bien dans le parti. Maintenant il appartient au parti, notamment à la DSE, de prendre toutes les dispositions pour que pareils cas ne se reproduisent plus. Mais il n’appartient pas à notre section de sévir contre lui.

Il se dit que vous êtes contesté par la base

Si j’ai souhaité des élections, c’est pour montrer à ceux qui tiennent ce genre de discours qu’ils se trompent. Il est vrai que tout le monde n’est pas d’accord avec moi. Il y a quatre ou cinq personnes qui sont contre moi pour des intérêts qui leur sont propres. Je l’accepte, car c’est la règle dans toutes les démocraties. Mais je suis serein puisqu’ils sont minoritaires. Et si des élections avaient été organisées, ils seraient largement battus. Mais je pense qu’il n’y a plus de problème. Je m’en félicite d’ailleurs ! Car après la réunion avec les responsables de la DSE, J’ai reçu un mail du secrétariat administratif signé par Ousmane Bob, qui  appelait les militants à  travailler autour du coordinateur de la section. « Tout le monde est unanime pour travailler avec M. SABALY », avait-il écrit dans le mail. Maintenant je prends au mot l’ensemble des militants qui s’étaient agités avant la réunion.

Recueillis par Cheikh Sidou SYLLA

diaspora.fr

Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Cliquer juste pour partager ...