Burkina Faso : Le président Macky Sall et son homologue Roch Marc Christian Kaboré au FESPACO

Le Sénégal a été choisi comme invité d’honneur à la 27e édition du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou. Après une visite en Gambie, le président Sall s’est directement rendu au pays des hommes intègres pour retrouver son homologue Roch Marc Christian Kaboré en vue de la clôture de cette 27e édition du FESPACO. Cette visite significative sera pour le président du Burkina Faso, l’occasion de remercier son hôte et de lui témoigner sa disponibilité à œuvrer pour le renforcement des liens entre les peuples sénégalais et burkinabé : « Cette visite est un signe d’amitié et de fraternité pour les deux peuples. Je tiens à vous remercier pour votre disponibilité malgré votre calendrier chargé », a déclaré le président Burkinabé.

Le président Macky Sall, doublement heureux de voir le Sénégal être choisi et pas par n’importe quel pays, a félicité son homologue pour l’organisation de cette édition dans les conditions difficiles : « Mon ami et frère Marc Christian Kaboré, je tiens ici à vous féliciter pour avoir permis l’organisation de cette 27e édition de la FESPACO dans des conditions sécuritaires difficiles, mais également liées à la pandémie de Covid-19. Ce n’était pas évident de l’organiser compte tenu de tous ces facteurs bloquants », témoigne le président Macky Sall reconnaissant au passage la résilience et les efforts consentis par le gouvernement du Burkina.

Dans le cadre du déroulement du Festival Panafricain du Cinéma et de la Télévision de Ouagadougou, le président Macky Sall a exprimé toute sa réjouissance en voyant cet événement être reconnu et avoir une envergure remarquable depuis sa création en 1969. «  Le FESPACO a atteint ses lettres de noblesse. C’est l’occasion pour moi de féliciter l’ensemble des cinéastes, producteurs et acteurs et tout le monde de l’audiovisuel », ajoutera le président du pays invité d’honneur.

Par ailleurs, le président Sall souligne l’importance et l’urgence de soutenir et d’accompagner le cinéma Africain comme l’a soutenu précédemment, son homologue Roch Marc Christian Kaboré. « Les africains doivent de plus en plus prendre une part importante dans le financement du cinéma africain. C’est dans ces conditions que nous pourrons être maîtres des lignes car, le cinéma africain doit d’abord être pour l’Afrique avant de s’ouvrir au monde… », précise le président Macky Sall, annonçant dans la même perspective qu’il va travailler avec le président Burkinabé pour, à l’échelle de l’Union africaine, sur l’idée de soutenir le cinéma africain à travers des fonds de promotion…

Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Cliquer juste pour partager ...