Calcio : L’Italie, le nouveau Far West des investisseurs américains

Depuis quelques temps, nous pouvons constater une multiplication des investisseurs américains dans les clubs italiens. Touchant d’abord des clubs importants comme l’AS Roma ou la Fiorentina, le phénomène s’est vite répandu dans des petits clubs comme l’AC Spezia ou Parma. Quels sont les réels objectifs de ces investisseurs venus d’outre-Atlantique ?

Des Yankees présents dans toute l’Italie

Le 11 Février dernier, le promu ligure l’AC Spezia s’est fait racheter par la famille américaine Platek. Le petit club de Ligurie est alors devenu le cinquième club de Serie A détenu par un investisseur américain après la Fiorentina, l’AS Roma, la Milan AC et Parma. La Fiorentina est détenue depuis l’été 2019 par l’Italo-américain Rocco Commisso. L’AS Roma est sous pavillon américain depuis déjà plusieurs années et la saison 2011/2012 lorsque des fonds venus d’outre-Atlantique arrivent chez les Giallorossi. La famille Sensi vend ainsi 60% des parts du club pour faire alors de la Roma le premier club italien détenu majoritairement par des étrangers. Après les présidences de Thomas Di Benedetto et de James Palotta, la Roma voit arriver un nouvel entrepreneur américain du nom de Friedkin qui rachète le club via le Friedkin Group en 2020. Le Milan AC est sous le contrôle du fonds d’investissement vautour américain Elliott Managment suite au départ de l’homme d’affaires chinois Li Yonghong en Juillet 2018. Quant à l’AC Parma, le club d’Emilie-Romagne est sous pavillon américain depuis l’été dernier et le rachat du multiple champion d’Europe par le Krause Group. Nous pouvons également rajouter à cette liste Venezia détenu par le fond d’investissement américain baptisé VFC Newco 2020 LLC depuis Février 2020. Bologna est également détenu par un propriétaire nord-américain en l’occurrence canadien le groupe Saputo.

Les objectifs des investisseurs américains en Italie

Parmi les clubs rachetés par les investisseurs américains nous pouvons remarquer une chose : beaucoup d’entre eux sont des institutions sportives se trouvant dans des villes ayant un cadre touristique attrayant. Effectivement au-delà du football, les investisseurs américains recherchent à se faire de l’argent dans d’autres domaines comme celui de l’immobilier ou du tourisme. Quoi de mieux qu’investir dans des clubs comme la Fiorentina, l’AS Roma pour faire des affaires et mettre en valeur une marque liée à une cité historique de la péninsule ? Lorsque des investisseurs américains viennent au Venezia FC, il faut penser à l’attractivité de Venise dans le monde entier. La marque de la cité des Doges peut à la fois aider sur le plan du développement sportif du club mais aussi pour le propriétaire qui peut s’implanter dans d’autres domaines d’activité que le football. Autre exemple, à travers le rachat de l’AC Spezia, la famille Platek recherche à faire du business dans le domaine de l’immobilier sur la côte ligure qui attire de nombreux touristes chaque année. Elle a d’ailleurs déjà investi le centre-ville de La Spezia en ouvrant une enseigne immobilière lors des dernières semaines.

Et pour l’instant cela donne quoi ?

A l’heure actuelle nous ne pouvons pas dire que l’apport de ces investisseurs américains soit une réussite. La Fiorentina de Rocco Commisso est largué des places européennes en Serie A alors que celle-ci présente un effectif capable d’accrocher au minimum l’Europa League. L’Italo-américain a mal dépensé son argent en misant notamment sur un Franck Ribéry au salaire important et souvent blessé. L’AC Parma connait aussi des difficultés depuis l’arrivée des investisseurs américains sans que cela ait forcément un lien avec le sportif. Du côté de la Roma de Friedkin, il faudra attendre un premier bilan à la fin de la saison même si la Louve est encore en course pour la Champions. La situation sera à suivre du côté de l’AC Spezia qui sous Gabriele Volpi fonctionnait parfaitement. En tout cas ce dernier a affirmé, après le rachat de la famille Platek, que les nouveaux propriétaires continueraient le projet engagé depuis plusieurs années. Du côté du Venezia FC, le projet semble être sur la bonne route puisque le club est 3ème de la Serie B.

Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Cliquer juste pour partager ...