Dans la Tanière, ’’les derniers’’ sont devenus ’’les premiers’’


Le Caire, 9 juil (APS) – Dans la Tanière, ’’les derniers’’ sont devenus ’’les premiers’’ avec les exemples de Lamine Gassama, Henri Saivet et Pape Alioune Ndiaye devenus en quelques matchs des maillons forts, prouvant qu’il ne suffit pas de faire partie des premiers titulaires pour demeurer dans le groupe de performance d’Aliou Cissé.


Placé en position de doublure depuis la coupe du monde 2018, l’arrière droit Lamine Gassama (Goztepe, Turquie) a gagné sa place sans coup de gueule à force de travail et d’abnégation.


Titularisé contre la Colombie (0-1) en coupe du monde en juin 2018, l’ancien de Lyon et de Lorient (France) qui depuis trois saisons, évolue en Turquie, tardait à convaincre dans la Tanière en dépit d’une longue présence.


Pour sa troisième CAN d’affilée (2015 et 2017), le natif de Marseille (France) a démarré les deux premiers matchs sur le banc, avant de se rendre indispensable à Aliou Cissé et de reléguer sur le banc Moussa Wagué (FC Barcelone, Espagne).


Au milieu de terrain, Pape Alioune Ndiaye, après une coupe du monde 2018, a eu le temps de revenir à la faveur de la trêve internationale de mars contre Madagascar (2-0) et le Mali en amical (2-1), après une très longue absence.

Le retour en sélection nationale d’Henri Saivet a été la surprise du chef de la liste des 25 présélectionnés d’Aliou Cissé.


Parlant de Pape Alioune Ndiaye, le sélectionneur national rappelle que ‘’dans notre philosophie, j’avais besoin d’un joueur capable de jouer un peu plus devant, qui fait de bonnes sorties de balle et être présent sur le plan défensif’’.


’’Je l’ai essayé depuis le match contre Madagascar et cela avait réussi’’, a expliqué le sélectionneur national précisant que le milieu de terrain de Galatasaray (Turquie) dispose d’une qualité technique au-dessus de la moyenne.


Même enthousiasme au sujet d’Henri Saivet (Bursaspor, Turquie) qui, après un démarrage sur le banc, a grignoté du temps de jeu avant de prendre définitivement la place de Krépin Diatta qui, après avoir flambé contre la Tanzanie (2-0), a marqué le pas.


’’Avoir un garçon comme Saivet qui excelle sur les coups de pieds arrêtés c’est intéressant. Mais ce n’est pas seulement sa qualité, c’est un garçon capable de nous apporter de la propreté, c’est un plus dans le jeu offensif avec des qualités techniques’’, a souligné le sélectionneur national.


On peut dire la même chose au sujet du gardien Alfred Gomis qui a remplacé Edouard Mendy blessé lors de l’échauffement contre le Kenya.


L’ancien portier international, Cheikh Seck applaudit cette entrée en matière réussie de Gomis qui n’est pas à la portée de tout le monde. 


’’Je peux vous dire que c’est loin d’être évident pour n’importe quel joueur notamment pour un gardien de but de passer de statut de remplaçant à celui de titulaire en seulement 10 minutes’’, a dit à l’APS, ancien gardien international.
MBAYE SALL Wabitimrew Press Groupe

Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Cliquer juste pour partager ...