Cheikh Ahmed Tidiane Ba, Directeur général des Impôts et Domaines (DGID) à Washington et à New York

Le Directeur général des Impôts et Domaines (DGID), Cheikh Ahmed Tidiane Ba en compagnie du ministre de l’Economie et des Finance Amadou BA, ont effectué une visite de travail très fructueuse aux Etats Unis,  à Washington et à New York.
Après avoir brillamment participé au siège des Nations Unies, en tant qu’intervenant, à un panel sur les perspectives fiscales et les objectifs de développement durable (ODD) à l’horizon 2030  organisé par la nouvelle plateforme de collaboration fiscale qui regroupe l’ONU, l’OCDE, le FMI et la Banque Mondiale.  M. Cheikh Ahmed Tidiane Ba a profité de cette tribune pour faire un plaidoyer en faveur des pays en voie de développement, victimes de l’érosion de l’assiette imposable et du transfert de bénéfices alors qu’ils sont le lieu de création de beaucoup de richesses. Ces pays africains insuffisamment industrialisés, importateurs nets de services et de technologies, sont les plus touchés et leurs secteurs à fort potentiel fiscal sont  en général dominés par des multinationales (Telecoms, mines, banques etc.)
Le Directeur général des Impôts et Domaines (DGID) a réitéré également l’engagement du Sénégal dans le projet BEPS ou (Base Erosion and Profit Shifting) ou  encore Erosion de la base d’imposition et le transfert de bénéfices encore Erosion de la base d’imposition et le transfert de bénéfices. Une ferme volonté de faire face à certains défis qui permettraient sûrement d’élever des taux de pression fiscale sans entamer le pouvoir d’achat des concitoyens et sans perturber l’environnement des affaires : dématérialisation des procédures , plus grande capacité de négociation de nos conventions de non double imposition, élaboration d’un cadre fiscal pétrolier et gazier le plus profitable à notre pays, maîtrise des prix de transferts, plus de moyens aux agents etc. Au demeurant, la DGID a déjà engagé la réflexion sur l’administration et la fiscalité de demain avec la mise en place d’un « comité de repositionnement ». 

La mission stratégique a ensuite permis, avec le Ministre de l’Economie et des Finances, de rencontrer les responsables du FMI, de la MIGA et de la Banque Mondiale sur des questions de politique et d’administration fiscales ou budgétaires qui interpellent fortement le Sénégal.
Jamil Thiam
Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Cliquer juste pour partager ...