Chronique du journaliste Bader : Le pétrole et le gaz brûlent avant même d’être liquéfiés

a-dialloL’existence du pétrole et du gaz dans le sous-sol sénégalais a été pressenti depuis le temps du régime socialiste.

Pour la petite histoire, un candidat à la campagne de l’élection présidentielle contre Abdou Diouf, feu Docteur Oumar Wane, affirmait son flot dans presque toutes les localités où il battait campagne. L’or noir a fini par être découvert en quantité importante sous le Président Macky Sall. Mais déjà l’aubaine, qui a ensanglanté bien des pays, soulève une polémique passionnante et passionnée.

Le Président Sall, son frère Aliou et le « patron » de ce dernier dans le cadre de l’exploitation de cette ressource chez nous, Franck Timis, sont soupçonnés par des opposants et membres de la société civile d’avoir déjà les mains salies par le pétrole, bien avant son jaillissement.

Une accusation qui vaut à ceux qui l’ont portée une plainte du frangin du chef de l’Etat et son employeur d’origine roumaine. Après les onze cibles de Timis et Sall, d’autres pourraient être attraits devant les barres. Car outre le Tribunal de Dakar, celui de Londres pourrait être saisi ; comme l’a annoncé Timis. Ce qui annonce au moins des déballages ; ceci à quelques moins des élections législatives, prévues avant le Présidentielle de 2019. Ce qui pourrait coûter à Macky Sall, candidat à sa propre succession à ce scrutin. Des condamnations pénales et amendes sont également dans l’ordre du possible. Le procès en vue va forcément enrichir des avocats, des compagnies de transport aérien et routier, des hôtels et des tribunaux, etc. Accusés comme accusateurs vont ainsi en découdre, dépenser et se démener. C’est donc dire que le pétrole et le gaz sénégalais brûlent avant même d’être liquéfiés.
Alioune Badara DIALLO   

Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Cliquer juste pour partager ...