Comme des misérables: honte à la Fédération et au ministère

Basket-senegalLundi 24 août 2015, le Sénégal joue son dernier match de poule contre sa bête noire, l’Angola, dans le cadre de l’Afrobasket 2015, organisé par la Tunisie. Au compteur, les Palancras Négras devancent les Lions d’un point (73 contre 72). Et la rencontre est presque terminée parce qu’il reste une seconde. Dans une sorte de mêlée aérienne, Antoine Mendy fait une superbe claquette au buzzer. C’est dedans, c’est fini, le Sénégal a gagné. Il courut tout le terrain et se dirigea vers les supporters Sénégalais qui explosèrent de joie. Il fut rejoint par ses coéquipiers. Dans les gradins de Radès, ce fut la fête entre joueurs et supporters. Nous, qui contemplâmes le spectacle à partir de nos postes de télévision, fûmes tous heureux et fiers.
Mais aujourd’hui, pour l’ailier des Lions (Antoine Mendy), l’heure n’est plus à ces beaux souvenirs. En vérité son cœur ne bat plus pour le Sénégal. « Je ne jouerai plus pour le Sénégal », s’éructe-t-il, ce lundi 31 août, sur les ondes de la RFM. Ce n’est pas parce qu’il n’aime pas le pays. Personne ne peut dire qu’il n’est pas patriote. Mais la réalité est que, lui et ses partenaires ont souffert du manque de respect et de reconnaissance des autorités du pays à leur égard. Leurs primes n’ont pas été payées. Celles de la participation ont été versées tardivement. Et cerise sur le gâteau, les autorités sénégalaises ne les ont pas achetés des billets d’avion pour leur retour à Dakar. Pire, ils ont été laissés en rade dans la salle d’attente de l’aéroport de Tunis. Comme des misérables. C’est le comble!

Xalimasn

lionaeroport

Qu’est-ce que ces braves et généreux garçons, qui ont représenté dignement la nation sénégalaise, ont fait de mal pour mériter un tel traitement! Ils ont tout donné pendant cette compétition : leur talent, leur énergie, leur cœur, leur courage, leur dignité, leur bravoure. Bref leur « Ngor », leur « Fula » et leur « Joom », comme on aime tant dire dans notre langue , le Wolof.
Si ces jeunes garçons qui ont donné tant de sacrifices, ne méritent pas le respect de notre république, Qui le mériterait donc?
Leur ministre tutelle, Mactar Ba, s’était terré à Dakar prétextant une maladie. Qu’il soit guéri. Amen! A une semaine de l’Afrobasket, on l’a vu présidé un match de football de plaisance, opposant les groupes de presses rivales (GFM et D Média). Même les présidents de ces deux groupes (Youssou Ndour et Bougane Gaye Dany) n’avaient pas assisté à ce jeu de fumisterie entre journalistes qui pensent tout leur temps à s’insulter à travers leurs antennes radios. Faut être Un ministre « sans classe » pour oser participer à une telle « caxaneries » pour reprendre un terme bien aimé chez le président Macky Sall.
L’attitude des autorités sénégalaises est indigne et irrespectueuse. Pourtant y’a des personnalités politiques, religieuses et culturelles qui n’ont rien fait pour ce pays qui profitent des largesses de l’Etat. Les Tanor, les Niasse, bref les leaders de BBY qui reçoivent environ 25 millions des mains de Macky Sall sont-ils plus méritants ces jeunes?

lionsbasket

Au moment où des paresseux sont gâtés par la république, ceux qui travaillent durs, sont humiliés. Oui c’est une humiliation faite à la bande de Gorgui Dieng. Ce dernier qui évolue dans le championnat (nba) le plus relevé du monde, à l’instar de tous les joueurs qui ont participé à cette compétition (Y compris l’exclu Mouhamed Faye) a fait preuve de grand patriotisme.
Que personne ne vienne nous dire que les jeunes ne sont pas de vrais patriotes. Ni Youssou Ndour qui profite grave des largesses du régime de Macky Sall, ni les leaders de Benno, ni les ministres, ne sont plus patriotes qu’eux.
La panade dans laquelle se sont retrouvés nos Lions résulte de la mauvaise gestion du président de la Fédération Sénégalaise de Basket, Me Babacar Ndiaye, qui avait bénéficié du soutien malsain de Serigne Mboup pour écarter son rival, Baba Tandian, lors de l’élection fédérale.
Ces gens-là, ceux qui dirigent nos différentes fédérations sportives sont des nuls. Le mot n’est pas fort. Dans toutes les fédérations, c’est le bordel. Faut un grand toilettage.
En attendant faut qu’Antoine Mendy et compagnie soient réhabilités le plus rapidement possible. Ils ont des familles et sont tous des soutiens comme la plupart des Sénégalais.
Xalima

Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Cliquer juste pour partager ...