Conseil constitutionnel : Gakou arrêté puis…

« On a dit que le dépôt des listes, c’est le 11 décembre à partir de minuit, rappelle Gakou, joint par Seneweb. Je viens au Conseil constitutionnel, je trouve que Mimi Touré a ouvert une liste où l’on s’inscrit pour déposer les dossiers. J’ai récupéré la liste et l’ai déchirée. C’est illégal ! »

Nous avons tenté de joindre l’ancienne Premier ministre. En vain.

Malick Gakou a été relâché après quelques heures de détention. Il est en ce moment au Conseil constitutionnel pour, dit-il, suivre les opérations.

NDEYE AITA DIOP/BITIMREW PRESS GROUP

Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Cliquer juste pour partager ...