Consolidation des relations Sénégal/Canada : Québec ouvre un bureau économique à Dakar

Le ministre sénégalais des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur Mankeur Ndiaye et son homologue québécoise des Relations internationales et de la Francophonie, Christine St Pierre ont signé, mercredi à Dakar, une entente d’établissement qui consolide les relations entre les deux pays, a constaté l’APS.

arton150776
Cette entente de coopération vient renforcer les relations dans les domaines notamment de l’énergie et de l’éducation entre les eux pays qui ont des convergences de vues sur beaucoup de questions et une appartenance commune à la Francophonie. « Nous allons vers un partenariat dynamique, pour bâtir une coopération fructueuse qui fait du Sénégal, le premier bénéficiaire de l’aide canadienne au développement », a indiqué Mankeur Ndiaye.

Le nouveau bureau du Québec à Dakar, vient renforcer cette coopération déjà dynamique entre les deux pays, dans le domaine de l’éducation où, le Sénégal est bénéficiaire des exonérations accordés aux étudiants africains au Québec, a souligné le ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur. « Votre séjour à Dakar nous donne l’opportunité de procéder à la signature de l’Entente d’établissement qui régie les privilèges et immunités du bureau », a-t-il déclaré avant de souligner que d’importantes pistes de coopération vont continuer à être explorées.

Abondant dans le même sens, Christine St Pierre a estimé qu’une étape « importante » vient d’être franchie dans l’évolution des relations entre le Québec et le Sénégal.

« On ne s’étonnera pas que nos relations avec les pays francophones d’Afrique de l’Ouest, soient toujours plus pertinentes à travers les années », a relevé Mme St Pierre.

Cette Entente, selon elle, s’inscrit dans le cadre du redéploiement de leur réseau qui prend en compte, à la fois, les priorités du gouvernement québécois et les évolutions de la géographie économique mondiale.

« Nous avons fait le choix d’ouvrir une représentation à Dakar, qui est un choix stratégique national », a-t-elle signalé ajoutant que le bureau aura « l’ambition de rayonner, sur l’ensemble des pays de l’Afrique de l’Ouest et en particulier ceux francophones ».

« L’Entente va fixer les conditions et les modalités relatives à la création et au fonctionnement du bureau du Québec à Dakar », a précisé la ministre québécoise.

Le bureau assurera une présence québécoise permanente auprès du Sénégal et œuvrera au développement et à l’approfondissement des relations à long terme.

Selon Mme St Pierre, « plusieurs secteurs sont ciblés notamment, les infrastructures, l’énergie, l’exploitation durable des ressources naturelles, la formation professionnelle, etc. ».

« L’Entente vise aussi une coopération mutuellement profitable qui permet un transfert d’expertises, de savoir faire et de technologies », a souligné la ministre québécoise.

Cette approche permettra également de promouvoir l’expertise québécoise dans les secteurs prioritaires pour le Sénégal et les pays de la communauté économique des états de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), a-t-elle estimé.

La représentation québécoise couvrira aussi bien la promotion des échanges économiques que la coopération dans les domaines d’intérêts communs, a dit Mme St Pierre qui a rappelé que son pays s’est engagé à accompagner les pays francophones les moins avancés dans la lutte contre les changements climatiques.

« Ce nouveau chapitre des relations qui vient de s’ouvrir va approfondir la riche relation entre les deux gouvernements. Je suis persuadée que le nouveau bureau oeuvrera en ce sens », a souhaité Christine St Pierre.

SBS/PON

Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Cliquer juste pour partager ...