Coopération avec l’Afrique – La mission belge au Sénégal satisfaite

Du 20 au 23 mars 2019, Cécile Jodogne, secrétaire d’Etat au Commerce extérieur s’est rendue au Sénégal afin de présider se dernière mission économique. Seize entreprises belges, dont onze bruxelloises, participaient à la mission. actives dans de multiples secteurs tels que la construction, le transport, les TIC, l’agroalimentaire, le tourisme ou encore le médical.

En faisant le choix de terminer son mandat par une mission économique au Sénégal, Cécile Jodogne souligne l’importance du continent africain dans sa politique de commerce extérieur. Effectivement, identifié comme priorité dès le début de sa législature, Cécile Jodogne a multiplié les missions sur ce continent. Au nombre de dix en cinq ans, elle a contribué à renforcer et consolider les liens entre les pays africains et la Région bruxelloise  pour le plus grand bonheur de nos entreprises et investisseurs. Le marché africain est un marché d’avenir où une classe moyenne au pouvoir grandissant émerge dû à un taux moyen de croissance économique de 4%. De plus, en partageant une histoire et une langue commune, l’Afrique francophone constitue un espace de relations économiques et commerciales privilégiées.

Pour ces raisons, jeudi 21 mars au matin, Cécile Jodogne a ouvert un nouveau poste d’attaché économique et commercial (AEC) à l’Ambassade belge de Dakar. Un signal fort qui souligne le grand intérêt du monde des affaires belges et bruxellois pour le marché sénégalais. En effet, le Sénégal représentait en 2016, date des derniers chiffres disponibles, 26 millions d’euros ce qui en faisait le troisième client africain de la Région bruxelloise.

« La dernière ouverture d’un tel poste par la Région Bruxelloise date de 2013. Que nous ayons choisi Dakar sur toute autre ville en Afrique – et dans le monde – témoigne de l’importance que nous accordons au potentiel de ce marché », a ajouté Cécile Jodogne. La présence de l’attaché va assurément consolider les liens entre le monde des affaires belges et les partenaires tant privés que publics. »

Désormais, le nouvel attaché économique et commercial Ivan Korsak assurera une présence permanente au Sénégal, pays traditionnellement ouvert et qui a l’ambition de se positionner comme hub en Afrique de l’Ouest, un des moteurs de la dynamique Africaine. Monsieur Korsak sera également « un point de contact pour tout Sénégalais souhaitant développer des affaires à Bruxelles» a souligné Cécile Jodogne lors de son discours en présence de la ministre sénégalaise de la Promotion des investissements, Khoudia Mbaye.

Durant l’après-midi du 21 mars, Cécile Jodogne a rencontré Irène Mingasson, ambassadrice de l’Union européenne à Dakar. Ce moment a permis de mettre en avant l’importance du message de l’UE ainsi que sa valeur ajoutée tels que les droits fondamentaux et le développement durable.

Enfin, la journée du 21 mars s’est clôturée par une cérémonie à la résidence de l’ambassadeur belge à Dakar où Cécile Jodogne a rencontré Youssou N’Dour, artiste et ministre-conseiller du président Macky Sall fraîchement réélu. Cette rencontre leur a permis de discuter des atouts du Sénégal qui affiche une croissance d’environ 7% en 2018, ainsi que du Plan Sénégal Emergent (PSE) mis en place par le président Macky Sall et qu’il souhaite poursuivre. A cours de cette rencontre, Youssou N’Dour et Cécile Jodogne ont également discuté du Forum de Dakar, dont l’artiste est partenaire et parrain, qui se tiendra du 24 au 26 avril prochain et qui a pour but de favoriser les échanges entre les entreprises sénégalaises et belges. « C’est une occasion de multiplier les liens entre le Belgique et le Sénégal » a souligné Cécile Jodogne.

Vendredi 22 mars au matin, Cécile Jodogne et la délégation ont rendu visite à l’antenne dakaroise du cabinet d’architecture belge Dufour-Galand. A cette occasion, le bureau a présenté le projet de construction de trois centres de formation au Sénégal, en collaboration avec des cabinets d’architecture sénégalais, d’environ 4000 mètres carrés chacun. Ces centres ont été développés sur les principes d’éco-construction et de bioclimatique, deux pôles dans lesquels l’expertise de la Région bruxelloise est reconnue internationalement. «L’éco-construction est un secteur dans lesquels la RBC excelle et cela se traduit par une renommée internationale grimpante pour nos bureaux d’architecture spécialisés en la matière» a rappelé Cécile Jodogne.

Cécile Jodogne a ensuite visité le port autonome de Dakar en compagnie des entreprises de la délégation. Le volume de marchandises en transit de ce port a presque doublé en 10 ans pour s’élever, l’année dernière, à 19 millions de tonnes. Aujourd’hui, un projet d’extension du port voit le jour. Une occasion pour les entrepreneurs belges accompagnant la secrétaire d’Etat d’entendre l’appel lancé par les autorités sénégalaise : « Nous n’arriverons pas à nous développer seuls » a souligné l’un des directeurs du port.

A l’issue de cette visite, Cécile Jodogne a rencontré durant plus d’une heure le Premier ministre sénégalais, Mahammed Dionne. « Nous avons eu une discussion très franche » a déclaré Cécile Jodogne. Cette rencontre a permis au Premier ministre de  préciser une nouvelle fois la vision claire et ambitieuse du président Macky Sall et de son Plan Sénégal Emergent avec sa vision orientée vers l’inclusion de la population.

Enfin, l’après-midi du vendredi 22 mars été consacré à la visite de la ville de Diamniadio située à une trentaine de kilomètres de Dakar. L’ambition pour cette future smart city, construite ex-nihilo, est de désengorger Dakar et d’offrir au Sénégal une ville écoresponsabledurableintelligenteconnectée et affichant une mixité urbaine mêlant institutions, ministères, parc numérique, université et logements sur 2500 ha…  En effet, Diamniadio devrait accueillir d’ici 2035, 350 000 habitants logés dans 40 000 logements encore à construire. L’ambition du gouvernement sénégalais est de faire de cette ville un exemple de durabilité et de mixité. Les opportunités à saisir pour les entreprises bruxelloises sont donc nombreuses et leur expertise en éco-construction est particulièrement recherchée. D’ailleurs, les entreprises belges qui accompagnaient Cécile Jodogne ont pu échanger avec la Compagnie industrielle des fibres, entreprise belge installée à Diamniadio depuis le 1er janvier 2019, sur les atouts et les faiblesses de cette smart city en devenir.

« Cette dernière mission a été très riche en rencontres, qu’elles soient politiques ou business. J’ai pu mettre une nouvelle et dernière fois en avant, en tant que secrétaire d’Etat au Commerce extérieur, le continent africain, et en particulier l’Afrique francophone. Il est essentiel qu’à l’avenir, la Région bruxelloise poursuive le travail que j’ai mené durant 5 ans, et consolide toujours et encore les liens avec le Sénégal et sa région. Par ailleurs, j’ai eu d’excellents retours de la part des entreprises qui nous ont accompagnées. Si elle sont contentes, je suis contente. Et j’ai aussi eu l’heureuse surprise d’apprendre quelques jours seulement après notre retour que deux contrats ont déjà été décrochés par nos entreprises belges
! ».

http://www.jodogne.be

Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Cliquer juste pour partager ...