Côte d’Ivoire : 73 milliards FCFA investis par les cimentiers sur la période 2015-2017

Quelque 73 milliards FCFA ont été investis par les producteurs de ciment sur la période 2015-2017 pour accroître leur capacité de production, a révélé le Secrétaire d’Etat chargé de la Promotion des Petites et moyennes entreprises (PME), Félix Anoblé, mardi, au lancement de deux produits de la cimenterie LafargeHolcim.

Les perspectives de développement de l’industrie de la cimenterie, selon Félix Anoblé, sont «rassurantes » dans le pays avec les investissements « de plus de 73 milliards FCFA par les producteurs du ciment sur la période 2015-2017 pour accroître leurs capacités de production ».

« Ce qui permettra à la Côte d’Ivoire de disposer d’une capacité installée de 7,2 millions de tonnes de ciment depuis le début de cette année 2018 contre 2,9 millions de tonnes en 2015. Cette capacité devrait même atteindre 9, 4 millions de tonnes d’ici le début de l’année 2019 », a précisé le Secrétaire d’Etat, Félix Anoblé.

Avec 5 unités industrielles, le secteur de la cimenterie a une capacité de production nominale de 4,150 millions de tonnes de ciment en 2017.

Ces capacités, selon M. Anoblé, visent à couvrir les besoins croissants en ciment qui sont passés de 3,05 millions de tonnes en 2015 à 3,46 millions de tonnes en 2016, puis environ 3,76 millions de tonnes en 2017, soit une augmentation annuelle de près de 11% », a-t-il fait remarquer.

Il a expliqué « cette hausse des besoins par l’accélération des grands chantiers d’infrastructures publiques, du programme de logements sociaux et la forte hausse de la demande de ciment induite par la croissance économique et les nombreux projets privés dans le secteur des BTP (Bâtiment et travaux publics) ».

Cette forte demande de ciment, a poursuivi Félix Anoblé, a entrainé depuis quelques années, pendant la période de pointe des travaux, un gap entre la consommation et la production qui a eu pour conséquence une raréfaction de ciment accompagnée d’une hausse de prix.

« Ces situations conjoncturelles se sont fortement améliorées après la mise en œuvre de mesures exceptionnelles prises par le gouvernement d’autoriser des importations spécifiques de ciment par les industriels du ciment », a indiqué le secrétaire d’Etat chargé de la promotion des PME.

C’est dans ce contexte favorable d’une économie en forte croissance que la mise sur le marché du nouveau produit, le ciment « Bélier SuperBric » intervient « traduisant ainsi l’engagement ferme et résolu de LafargeHolcim Côte d’Ivoire de prendre une part active dans le développement économique et social de notre pays », a conclu M. Anoblé.

Share on Facebook
Facebook
Share on Google+
Google+
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Cliquer juste pour partager ...