Côte d’Ivoire : La fusillade de Grand-Bassam revendiquée par Al-Qaïda au Maghreb islamique fait au moins 16 morts

1936249_10154138920029683_3103834832214201846_nAl-Qaïda au Maghreb islamique a revendiqué l’attentat de Grand-Bassam en Côte d’Ivoire qui a fait au moins 16 morts dimanche. Le président ivoirien Alassane Ouattara s’est rendu sur place pour dénoncer une attaque « terroriste ».

  • Des hommes armés ont attaqué dimanche 13 mars trois hôtels de Grand-Bassam, près d’Abidjan en Côte d’Ivoire, tuant au moins 14 civils et deux membres des forces spéciales. 
  • Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) a revendiqué l’attaque. 
  • Le président Alassane Ouattara, qui s’est rapidement rendu sur place, a lui avancé le chiffre de six assaillants tués. 
  • Un ressortissant français, au moins, figure au nombre des personnes tuées, selon le ministère français des Affaires étrangères. Trois autres Européens figurent parmi les victimes. 
  • À Paris, le président François Hollande a déclaré dans un communiqué que la France apportait « son soutien logistique et de renseignement à la Côte d’Ivoire pour retrouver les agresseurs ».
  • La France a, par ailleurs, ouvert des cellules de crise à Paris et à Abidjan et diffusé des consignes de sécurité à la communauté française dans le pays. Le chef de la diplomatie Jean-Marc Ayrault a annoncé la mise en place de deux numéros d’urgence. À Paris, il s’agit du 01 43 17 56 46, et à Abidjan, du 00 225 20 20 05 44. 
  • Les ministres français des Affaires étrangères Jean-Marc Ayrault et de l’Intérieur Bernard Cazeneuve se rendront mardi à Abidjan pour exprimer la solidarité de la France à l’égard de la Côte d’Ivoire.
Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Cliquer juste pour partager ...