Crime macabre à Gènes en Italie : trois sénégalais accusés du meurtre d’un algérien

arresto-senegalese

La délinquance sénégalaise en Italie connait des proportions inquiétantes. Bon nombre de « modou modou » de la nouvelle génération sont abonnés aux activités criminelles pour exister. C’est le cas à Gênes où dans le cadre d’un règlement de compte entre caïds, Amar Mbodj, 23 ans, Moustapha Diadhiou 19 ans et leur complice en fuite sont accusés d’avoir gorgé un algérien à l’aide de tesson de bouteille. L’enquête menée par les policiers a permis de neutraliser ces derniers alors le troisième larron s’est évaporé dans la nature. Ils sont accusés de meurtre avec préméditation.

En Ligurie, notamment la ville de Gênes, le trafic de drogue et autres activités délictueuses ont atteint un niveau insoupçonné surtout au niveau des jeunes sénégalais. La semaine dernière, un règlement de compte dans le milieu de trafiquants a vite viré en drame entre trois sénégalais et un algérien du nom de Abdulah Mohamed , âgé de 39 ans. Ayant refusé d’honorer son engagement pour un deal dans lequel il était impliqué, l’algérien a été lâchement pris à partie par ses bourreaux. Alors que l’un le neutralisait, son compère l’égorgeait à l’aide de tesson de bouteille. Le sang gicla à flot et la victime s’affala au sol. Les trois criminels disparaissent dans la nature. C’est seulement à la suite d’une enquête bien diligentée que deux caïds sénégalais ont été arrêtés alors que le troisième larron, déjà identifié par la police, a quitté la ville. Mais, aux dernières nouvelles, l’on nous signale que le jeune Amar Mbodj serait libéré même s’il a reconnu sa présence sur les lieux du crime mais n’est pas intervenu dans l’exécution du sale boulot. Quant à Moustapha Diadhiou, il est envoyé en prison en attendant l’arrestation de son complice.

Interrogé par Bruna Baresi, correspondante de votre site préféré wabitimrew.net, Amadou Fall chargé de communication de l’association des sénégalais de Gênes en Ligurie confirme la libération d’un des sénégalais. Sur la délinquance accrue chez les jeunes sénégalais, ce dernier la déplore y compris avec bon nombre de membres de la communauté composée de près de 9000 personnes en Ligurie. Toutefois, il soutient : « dans ce pays qui a beaucoup changé, en tant sénégalais et responsable associatif, nous faisons tout pour essayer d’encadrer les jeunes et les mettre sur le bon chemin. Cette mission n’est pas évidente mais nous la continuons » laisse-t-il entendre. Quoi qu’il en soit, ce meurtre macabre laissera des traces dans la conscience populaire des habitants de la province sur la face cachée du sénégalais qui se croit toujours plus beau, plus gentil voir meilleur.

www.wabitimrew.net

Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Cliquer juste pour partager ...