Député de la diaspora : El Hadji Sene, tête de liste à Bruxelles de Benen Baat Bu Bess pour le Département Europe de l’Ouest, Centre et Nord

Les trois têtes de la liste 45 ADS Benen Baat Bu Bess : El Hadji Sene à Bruxelles , Jacqueline Basse et Maissa Mbaye à Paris.

La coalition BENEEN BAAT BU BESS née d’une initiative de la diaspora se présente comme une innovation dans le panorama politique, composé par des partis traditionnels qui offrent une médiocre alternative aux citoyens électeurs. Cette situation dérive de choix politiques basés sur des calculs peu enclins à rendre transparentes les véritables orientations de ceux qui nous gouvernent. Est-ce un jeu de dupes ou une façon de maintenir le peuple sous anesthésie politique afin d’avoir une large autonomie de décisions néfastes aux citoyens sans coup férir ?
Il va de soi que cette piètre stratégie ne fonctionne plus surtout en référence aux motivations profondes de notre coalition qui a pu soulever la tête afin de partir d’une claire analyse capable de générer une réflexion et des propositions utiles au pays et à ses différentes composantes.
En outre après une longue période de confusion une frange importante des citoyens a pris acte de la tromperie et se dresse contre toute velléité offensive de détourner leurs choix.
Il s’agit donc de passer d’une période nébuleuse dans les choix pour inaugurer une ère nouvelle sou tendue par l’intelligence créatrice qui a toujours caractérisé notre peuple.
Le constat majeur part de la longue permanence dans le sous-développement qui inhibe toute possibilité de rêver d’un avenir meilleur. Ça suffit.
La coalition 4B prend l’initiative de poser les conditions de développement à partir des énormes ressources naturelles et des infinies ressources humaines dont dispose le pays afin d’inaugurer une nouvelle phase de choix porteurs de bien-être.

Quatre axes de réflexion s’imposent à nous

1-Booster une politique industrielle et une politique agricole capable de produire une indigénisation des activités productives. Ce qui présuppose la formation d’un capital national sénégalais qui s’approprie des unités productives et ainsi de la création d’emplois et de distribution de revenus tout en donnant plus de valeur ajoutée à nos produits. De ce fait la promotion d’actions concrètes de la part de notre coalition inaugure une ère nouvelle dans la manière de faire de la politique active allant dans le sens de donner des éléments de réponse à la difficile situation économique qui sévit structurellement dans le pays. C’est la raison pour laquelle la coalition BENEEN BAAT BU BEES, comptant sur ses propres forces met au centre de son programme la formation numérique adressée aux jeunes et aux innombrables groupements féminins, afin de les consigner un outil indispensable à la concurrence globale qui frappe à notre porte et qui investit notre marché national tout en hypothéquant les possibilités d’une émergence de nouveaux acteurs nationaux capables d’exploiter les énormes possibilités commerciales offertes sur le marché global. Il va de soi que notre initiative s’inscrit dans une logique de se poser en tant qu’acteurs porteurs d’une nouvelle offre politique qui dépasse largement la théorie afin d’inaugurer une phase active et participative.

L’augmentation du revenu familial passe impérativement par une émergence d’une nouvelle classe de producteurs et de travailleurs ayant le sens du patriotisme économique et qui possèdent les outils nécessaires pour gagner le combat de la compétitivité et de la concurrence

2-Bénéficier nos ressources naturelles à partir de l’instauration de nouveaux contrats plus avantageux tout en garantissant un essor de l’entrepreneuriat sénégalais dans l’économie induite du gaz, du pétrole et de toutes nos ressources naturelles.
Redistribuer les revenus issus de l’exploitation des énergies fossiles afin d’éliminer les inégalités sociales.

3-Baliser le sentier d’une politique migratoire absente du lexique des différents gouvernements qui se sont succédé 
Comment utiliser les énormes possibilités de la diaspora en tant que levier financier participant au renforcement du capital financier sénégalais et,
dans une vision prospective, prévoir le passage du Sénégal de pays d’émigration à pays d’immigration tout en concluant des accords positifs avec les pays d’accueil. D’où la nécessité de réfléchir sur la création d’une entité au niveau de l’Etat central en mesure de coordonner les différentes synergies dans le but de valoriser et d’optimiser les potentialités de la diaspora.

4-Œuvrer pour l’indépendance de la justice et l’équilibrage des pouvoirs. C’est en définitive restaurer une démocratie participative qui garantit au citoyen une libre expression et une certitude de jouissance de ses droits.

Voilà en quelque sorte la nouvelle offre politique que notre coalition entend défendre et que nous soumettons à l’appréciation des citoyens.
Et, pour ces raisons nous demandons la signature d’un contrat de confiance entre les électeurs et BENEEN BAAT BU BEES

Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Cliquer juste pour partager ...