Etats Unis : Des bikers, deux gangs de motards s’entretuent à Waco: une vidéo a fuité

epa01759933 Members of 14 N.S.W outlaw motorcycle gangs gather at Moore Park as part of the United Motorcycle Council for a Legalise Freedom ride in Sydney, Australia, 13 June 2009. The clubs represented were Hells Angels, Bandidos, Rebels, Comanchero, Nomads, Finks, Black Uhlans, Vietnam Veterans, Phoenix, Grave Diggers, Outcasts, Life and Death, Gods Squad and Bikers for Christ. EPA/DEAN LEWINS AUSTRALIA AND NEW ZEALAND OUT
Cinq mois après la fusillade survenue au Texas entre deux gangs de motards, des images dont l’origine est encore inconnue ont été publiées par les médias américains.
«En 34 ans de service, c’est la scène de crime la plus violente sur laquelle j’ai dû travailler. Il y a du sang partout. C’est l’une des pires bagarres armées que nous ayons eues.» Le 17 mai 2015, le sergent Patrick Swanton, de la police de Waco (Texas), découvrait une scène apocalyptique: une fusillade entre deux gangs de bikers venait de faire neuf morts et une vingtaine de blessés.

Plus de cinq mois après les faits,CNN a diffusé pour la première fois une vidéo de la fusillade, issue d’une caméra de surveillance du restaurant. Les images montrent plusieurs hommes, certains couverts de sang, ramper entre les tables pour se mettre à l’abri, tandis que des employées s’enfuient à toutes jambes. On peut voir un homme ouvrir le feu en arrivant sur la terrasse de l’établissement, des bikers se battre sur le parking, et finalement une dizaine d’hommes quitter le restaurant les mains en l’air.

Origine de la fuite pas établie

On ignore pour l’heure d’où proviennent ces images. «La vidéo et les photos ne viennent pas de nous», a assuré le sergent Patrick Swanton. Le procureur du district a également démenti être à l’origine de la diffusion de la vidéo. «Les responsables de la publication de ces images pourraient rencontrer des problèmes éthiques et judiciaires», s’est agacé le policier. L’avocat d’un ou de plusieurs motards pourrait être à l’origine de la fuite, selon la chaîne KWTX, filiale de CBS.

Les échauffourées avaient éclaté sur le parking du restaurant d’un centre commercial. Certains bikers avaient fait usage de battes de baseball, de chaînes et de couteaux avant de sortir leurs armes à feu. Le sergent Swanton avait indiqué que plus de 100 armes avaient été récupérées sur place. Depuis, les deux gangs, les Bandidos et les Cossacks, se rejettent mutuellement la faute. Inculpés de crime organisé, 177 motards avaient été arrêtés et leur caution fixée à un million de dollars chacun. Ils ont finalement tous été relâchés sous conditions, les accusations de meurtre ayant été abandonnées.

Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Cliquer juste pour partager ...