Des parlementaires de la CEDEAO recommandent la réglementation des Cryptomonnaies en Afrique

Dans l’optique de comprendre le fonctionnement de la monnaie numérique, le Parlement de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) a organisé une réunion délocalisée sous le thème « la cryptomonnaie comme facilitatrice du commerce communautaire en Afrique de l’Ouest », du 6 au 9 juillet 2021 à Ouagadougou.

L’avenir de la cryptomonnaie en Afrique de l’Ouest était en discussion par les parlementaires de la CEDEAO à Ouagadougou. Durant quatre jours, les députés de la CEDEAO ont passé au peigne fin les avantages et les inconvénients de cette monnaie virtuelle.

En effet, la cryptomonnaie touche le monde entier et trouve de plus en plus d’utilisateurs dans les pays et les régions en développement. Ainsi, les députés de la CEDEAO ont voulu comprendre le mécanisme de la monnaie virtuelle. A l’issue des quatre jours de discussion, les parlementaires ont fait des recommandations.

Nouhoume Bida Youssoufou, membre du parlement de la CEDEAO, a affirmé que les députés ont souhaité qu’une règlementation soit envisagée pour la circulation de la monnaie numérique.

« Nous avons eu de très  belles communications. Nous avons été suffisamment informés. Et au vu des informations que nous avons eues, nous avons formulé des recommandations. Dans un premier temps, à l’endroit des Chefs d’Etat et des gouvernements pour que des mesures urgentes pour protéger l’épargne de nos populations puissent être prises. Egalement à l’endroit de la commission de la CEDEAO pour qu’à la suite des mesures prises par les Chefs de l’Etat, un suivi rigoureux soit effectif », a-t-il indiqué.

En plus, il a ajouté que les députés doivent sensibiliser les populations sur les avantages et les inconvénients de la monnaie numérique qui ne connait pas une banque centrale pour la régulation.

En rappel, cette rencontre de la CEDEAO a été pilotée par quatre commissions. Il s’agit de la commission administration, finances et budget, politique macroéconomique et recherche économique, comptes publics, et commerce, douane et libre circulation.

Jules César KABORE Burkina24

Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Cliquer juste pour partager ...