Déthié Fall, vice-président de Rewmi  » le président ne fait que tâtonner »

Le vice-président de Rewmi, Déthié Fall, lors du grand rassemblement de l’opposition à la permanence du Parti Démocratique Sénégalais (PDS), a défendu l’idée d’un grand cadre de concertation.
Durant son temps de parole, il a commencé par remercier les responsables de Dakar, de Guédiawaye et de Pikine venus répondre présent à leur appel. Il a déclaré : « Aujourd’hui, je sais qu’ils ont peur! On n’a convoqué que les leaders et la permanence est pleine aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur. Cela montre que l’opposition est prête pour les prochaines échéances. C’est un message que le président Macky Sall devra décrypter pour comprendre la situation du pays. Le peuple sénégalais s’est levé pour lui faire face! »
Avant de rendre un hommage vibrant au Président Abdoulaye Wade au grand bonheur des libéraux qui ont acclamé le numéro II de Rewmi.
Il a aussi remercié son leader en montrant son engagement à accompagner les démarches de l’opposition. Il a aussi félicité Mamadou Diop Decroix, mais aussi tous les responsables du cadre de concertation de l’opposition. Avant de déclarer : « Quand on fait appel à nous pour des choses sérieuses et d’intérêt national, on est toujours présent pour rétablir la vérité. Et là, il est temps de dire la vérité, car notre démocratie est en train d’être piétinée pour cacher des carences. Tout le monde nous respecte pour notre démocratie et cette démocratie là est en train de souffrir. Tous les présidents qui ont précédé le président actuel, que ça soit Senghor, Abdou Diouf ou Abdoulaye Wade, tous, ont préservé cette démocratie. Ils ont tous œuvré pour la démocratie sénégalaise. Mais Macky Sall semble oublier qu’il a été mis là où il est par la démocratie et s’il ne respecte pas cela, il sera détrôné par cette démocratie là. Comment se fait-il que l’opposition décide de mettre sur pied un groupe parlementaire pour faire vivre la démocratie à l’Assemblée nationale, et qu’ils viennent s’opposer à cela. On ne va pas accepter cela. La présidente de notre groupe parlementaire s’appelle Aïda Mbodj. Nos députés sont en train de se battre au niveau de l’Assemblée nationale et ceux qui symbolisent cette bataille sont ici présents (Thierno Bocoum, Samba Bathily, Monsieur Dieng, Oumar Sarr entres autres). Ils sont 15 députés au sein de l’hémicycle pour se battre contre ces magouilles et injustices ».
Parlant du président Macky Sall, le numéro II de Rewmi indique que l’actuel président ne fait que faire reculer le pays : « Notre pays le Sénégal est cité parmi les 25 pays les plus pauvres de la planète. Cette régression du pays est incompréhensible. On n’a jamais été dans cette position de dernier. Les sénégalais se sont toujours faits remarquer à travers leur brillance, leur dignité et leur rigueur dans tous les domaines. Alors le minimum qu’on demande à Macky Sall, c’est de préserver cette position là ,s’il est incapable de la dépasser. On lui demande de préserver notre démocratie et notre indicateur macroéconomique. Le Sénégal fait partie des 36 pays où il est le plus difficile de faire des affaires. On est dans un pays où 5/10 sont en chômage, l’indice de développement humain est en régression. On se demande où est ce qu’on va avec ce président qui ne fait tâtonner. C’est pas possible! Il n’a qu’à partir, c’est tout ce qu’on lui demande. Car il n’y a pas de place pour le tâtonnement… »  avec dakaractu

Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Cliquer juste pour partager ...