Deux femmes lesbiennes se marient dans la plus pure tradition sud-africaine

Un couple lesbien s’est marié dans la plus pure tradition africaine la semaine dernière en Afrique. Antoinette et Sape racontent qu’elles ont même souscrit à la tradition africaine de la lobola, la dot que l’homme doit payer à la famille de sa future épouse. Les deux jeunes femmes disent vouloir montrer qu’il est possible de conjuguer homosexualité et respect de la tradition.

En respectant les coutumes à la lettre, Antoinette et Sape voulaient faire accepter plus facilement leur union homosexuelle à leur famille. Le paiement de la lobola était donc un incontournable. Dans la tradition africaine, l’homme verse cette dot aux parents de la future mariée pour les remercier d’avoir élevé leur fille et de la lui donner pour épouse.

C’est donc Antoinette qui a payé la lobola à la famille de Sape avant de l’épouser dans la tradition africaine. L’union des deux jeunes femmes a ainsi pu être bénie par leurs deux familles et acceptée par leurs ancêtres alors que les couples homosexuels se contentent en général de signer un simple contrat de mariage.

Homophobie

Il y a deux ans, deux hommes s’étaient déjà mariés dans la plus pure tradition zoulou, créant une polémique dans le pays.

En 2006, l’Afrique du Sud est devenue le premier pays du continent à autoriser le mariage pour les couples de même sexe, mais l’homophobie est encore très présente dans la société sud-africaine.

rfi

Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Cliquer juste pour partager ...