Diego Maradona sera toujours éternel

Miraculé d’une vie qu’il n’a jamais épargnée, surdoué du ballon rond, Diego Maradona, qu’on surnommait El Pibe de Oro quand il enchantait les stades, a suivi un itinéraire hors norme, comme ses qualités sur le terrain. Portrait…

De son vivant, il a déjà connu le paradis, l’enfer aussi. Côtoyant les cimes du Nirvana parfois, les bas-fonds de l’abîme souvent.

Diego Armando Maradona reste, et restera, l’un des footballeurs les plus magiques de l’histoire du ballon rond, mais les fêlures de l’homme ont souillé le mythe. À l’heure du bilan de sa vie, les images de ses dribbles magiques, de ses buts d’anthologie, de ses trophées brandis se brouillent avec celles du footballeur toxico, puis du clown bouffon, difforme, exhibant sa déchéance physique comme un appel à l’aide, qu’il était devenu tandis que le monde basculait dans le XXIe siècle. Entre fulgurances sportives et vulnérabilités intérieures, El Pibe de Oro n’a jamais été un footballeur, un homme, comme un autre…

C’est d’ailleurs un miracle que la grande faucheuse ait attendu ses 60 ans, tant l’Argentin a souvent frôlé la mort. Dieu – encore lui… – lui aura permis de voir ses 60 ans, comme une… main tendue vers l’éternité, comme celle qu’il a brandi en 1986 contre l’Angleterre. Il était écrit que Diego Armando Maradona irait au bout de son destin. En ce 25 novembre 2020, le gamin des bidonvilles touché par la grâce footballistique, ressuscité tant de fois d’entre les morts, a rejoint définitivement les étoiles. Itinéraire d’un enfant gâté par dieu…

Amed NDIAYE WABITIMREW.NET

Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Cliquer juste pour partager ...