El Hadji Amadou Ndao, Consul général du Sénégal aux Etats-Unis d’Amérique “ Une centaine de Sénégalais sont incarcérés dans les prisons américaines ”

Venu exclusivement à Louisville (Kentucky) pour assister au procès des présumés meurtriers de notre compatriote feu Pape Thiam, le Consul général du Sénégal aux Etats-Unis d’Amérique , El Hadji Amadou Ndao, en a profité pour expliquer sa mission consulaire au sein de la Communauté sénégalaise établie dans sa circonscription, dresser un bilan sur le comportement des Sénégalais dans le pays de l’Oncle Sam et également évaluer la situation de nos compatriotes détenus dans les prisons américaines elhadj-ndao-consul-nyc

Entretien…

Mr Ndao, peut-on avoir une idée sur votre mission ici aux Etats-Unis d’Amérique ?

C’est une mission consulaire. Elle consiste à être aux cotés de nos concitoyens sénégalais par la mise en pratique de la protection consulaire de nos compatriotes ainsi de leurs intérêts légaux, matériels et moraux. Cette proximité sous-entend les accompagner dans toutes les actions et autres entreprises conformément aux dispositions de la Convention de Vienne sur les relations consulaires du 24 avril 1963 que le Sénégal a ratifié. Ce qui englobe,  à la fois, des évènements heureux et douloureux, comme l’atteste le meurtre de notre défunt frère et compatriote Papa Mor Thiam et objet de notre seconde participation à ce procès à Louisville. (Ndlr : Procès Pape Thiam, taximan sénégalais tué à Louisville Kentucky). Une mission consulaire qui entre, en adéquation des instructions fermes du Chef de l’Etat, Son Excellence Monsieur Macky Sall et de Monsieur Mankeur Ndiaye, Ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’Extérieur.

Quelle appréhension faites-vous du procès de ce jeune compatriote ?

J’affirmerai plutôt avoir un pincement de cœur pour avoir connu personnellement feu Pape Mor Thiam. Un jeune vraiment très courageux, toujours souriant, gentil et vraiment très serviable que tous attributs élogieux ne suffiraient d’apprécier. Un jeune qui, de par son courage, travaillait dur pour se prendre en charge et également soutenir sa famille, parents et proches établis au Sénégal. Eu égard à la bonne dynamique du Parquet et  l’évolution sereine et diligente de la Partie civile et me référant aux excellentes relations entre les Etats Unis d’Amérique et le Sénégal que je représente, tout laisse présager d’un procès juste et équitable duquel ressortira la vérité des faits. J’espère que le droit sera dit et que des sanctions pénales seront infligées aux présumés meurtriers à la hauteur de leur crime et l’amertume causée a la famille du défunt et de la Communauté sénégalaise de manière générale.

Peut-on avoir une idée sur le comportement des Sénégalais d’une manière générale aux Etats-Unis.

Juger la Communauté Sénégalaise aux Etats Unis d’Amérique relève d’une référence aux valeurs sacrées de Joom- Fouleu et Fayda. Je puis dire, en toute honnêteté que les Sénégalais aux Etats Unis constituent une communauté très dynamique, très disciplinée dans sa très grande majorité. Une communauté qui , dans ses différentes variables renferme des Self-made-men and women et des Success Stories qui ont pu gravir des échelons pour arriver au summum de l’American Dream apporter assistance à leurs parents qui sont restés au pays. Alors que d’autre beaucoup moins chanceux vivent dans les kraals de la misère  et sont confrontés aux rudes réalités de l’émigration aux espoirs parfois insatisfaits et parfois dramatiques pour ce qui est du cas Papa Mor Thiam qui regroupe malheureusement aujourd’hui. Il est estimé les rapports officiels que les transferts d’argent des Sénégalais de la diaspora au Pays, dont ceux des Etats Unis d’Amérique constituent une grande composante,  sont  supérieur à la somme cumulée des soutiens et  assistances  des Partenaires techniques et financiers au développement de notre pays.

Quel est le nombre de Sénégalais incarcérés dans les prisons américaines ?

A l’image des autres communautés immigrantes, il est avéré  qu’on a bon nombre de compatriotes dans les prisons allant des délits mineurs aux crimes de sang.  Mais la très grande majorité est liée à des raisons d’immigration qui s’opposent aux rigueurs de la législation américaine en la matière. Toutefois, le Gouvernement du Sénégal ne ménage aucun effort pour prendre en charge de manière consulaire les cas pénibles dont la gestion s’opère de manière fructueuse avec le Gouvernement américain. A l’effet d’une gestion directe entre les deux Etats, l’Ambassade  pilote certains dossiers de manière vraiment très diplomatique et  de concert avec le Consulat General. Etudier comment leur faire purger leurs peines au Sénégal des certains compatriotes  (Ndlr : Samba Kane, emprisonné à vie à Colorado pour  un cas de meurtre) relève d’un tonus consulaire et d’un dynamisme diplomatique auxquels l’Ambassade du Sénégal à Washington ainsi que le Consulat général a New York s’attèlent de manière journalière. L’intention ultime est de parvenir à réduire de manière drastique le  nombre de condamnés sénégalais et surtout s’inscrire dans une politique préventive alliant une politique d’immatriculation consulaire efficace et accessible en vue de  mettre les orientations claires du Président de la république de faire de la Diaspora un levier économique solide mais aussi réussir un développement du Sénégal avec une jeunesse qualifiée, patriote et saine.

Y’a-t-il un nombre exact ?

C’est un nombre important dont l’enrôlement et l’évaluation quotidienne intéresse l’Administration sénégalaise. Compte tenu que tous les sénégalais n’ont pas pour le moment  le réflexe de s’immatriculer soit à l’Ambassade ou au Consulat General, donner  un nombre exact serait une réalité difficile; car ce sont les cas d’immigration, très souvent difficiles à gérer et souvent instantanés. Il  y’a toute une panoplie d’identification en amont, d’étude et vérification en aval pour prouver la réelle nationalité sénégalaise des prévenus. Fort heureusement les sénégalais sont respectueux, dociles et subissent les aléas difficiles d’une immigration aux Etats Unis d’Amérique. L’on pourrait parler d’une centaine de cas sans ne nullement se tromper à connotation de délits mineurs et parfois des violations des lois américaines en matière d’immigration. Mais pour les cas de meurtres ou crimes dont les sénégalais sont victimes dans les différents Etats fédérés, c’est environ 6 ou 8 cas.

Comment se portent-ils dans les geôles ?

Se porter comme un charme en détention serait utopique mais très sincèrement  la force morale de nos compatriotes détenus ressort de leur foi en Dieu. Ce qui les pousse à vivre leur peine avec beaucoup de philosophie. Toutefois, les instructions du  Président de la République et du Ministre des affaires étrangères relèvent d’une nécessaire diligence et d’un support affectif combiné à une protection consulaire de nos compatriotes et de leurs intérêts dans l’ensemble. Une tâche à laquelle le Consul général que je suis, s’engage à atteler avec toute l’abnégation requise en vue d’une politique d’actions consulaires de proximité et rapprochement de la Communauté.  Les taches sont effectivement énormes et parfois les moyens très limités. Je profite de votre antenne  pour lancer un message fort de compréhension mutuelle, d’unité et d’entretien à notre Communauté établie aux Etats Unis d’Amérique, seuls gages d’une persévérance et d’une facilitation de la mission consulaire du consulat General de la République du Sénégal a New York. Je vous remercie

Réalisé par Papa Waly NDAO à Louisville Kentucky (USA)

Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Cliquer juste pour partager ...