Emigration clandestine : L’ambassadeur de la France Philippe Lalliot mise sur les projets de développement

S’il y a une réponse pertinente à apporter à la recrudescence de l’émigration clandestine notée au Sénégal ces derniers jours, c’est bien de multiplier les projets de développement susceptibles de garantir un emploi décent aux jeunes. C’est la conviction de l’ambassadeur de la France au Sénégal, Philippe Lalliot, qui a abordé la question, ce vendredi, à l’Alliance française de Kaolack, en marge de l’inauguration du nouvel espace Campus France.

«Il faut offrir localement aux jeunes des terroirs la possibilité de vivre au pays, de travailler au pays et de réussir au pays, mais surtout de ne pas s’exposer à des tentations qui sont mortifères. C’est pathétique de regarder cette jeunesse mourir en mer», martèle le diplomate.

En moins d’un mois, un peu moins d’un milliers de jeunes Sénégalais, candidats à l’émigration clandestine, ont été interceptés en haute mer par la marine nationale, dans le cadre de l’opération Frontex.

Paris, par la voix de son ambassadeur, témoigne à Dakar sa disponibilité à l’accompagner dans ce processus qui reste, à ses yeux, le seul palliatif.

Aminata BARRY wabitimrew.net

Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Cliquer juste pour partager ...